santé, Société

Le gouvernement planche sur différents scénarios pour la rentrée scolaire

En Turquie, les autorités se préparent pour la rentrée scolaire du 31 août. Avec un bilan de 5 563 décès pour 206 365 rétablissements, la Turquie, qui a jusque là bien géré la crise sanitaire, se prépare pour cette nouvelle étape du déconfinement en envisageant différents scénarios. 

Une crise bien gérée

Si le premier décès lié au coronavirus a été annoncé en Turquie le 17 mars, le gouvernement a suspendu tous les vols avec la Chine dès le 3 février et dès le 23 février avec l’Iran, et a fermé sa frontière terrestre. Lorsque le taux de contamination a augmenté, le gouvernement a appliqué un confinement total à partir du 10 avril, mais en premier lieu durant le week-end afin d’éviter une récession économique comme celle qui se manifeste en Europe. 

Le confinement obligatoire a été imposé le 21 mars et le 4 avril aux personnes de plus de 65 ans et aux jeunes de moins de 20 ans respectivement. 

Après deux mois de confinement, le Président Erdoğan a annoncé le début du déconfinement pour le 11 mai. 

Face à l’augmentation croissante du nombre de cas au début juin, le port du masque est devenu obligatoire le 17 juin dans les espaces publics au sein de 48 des 81 provinces turques.

Interrogeant les participants sur la gestion de la crise sanitaire par leur pays, une enquête d’Ipsos illustre que les pays qui ont le mieux géré la situation selon l’opinion publique sont la Turquie avec un taux d’approbation de 39 % et la Corée du Sud avec un taux de 37 %.

Quatre scénarios envisagés pour la rentrée scolaire

La date de réouverture des écoles turques étant fixée au 31 août, les autorités turques se préparent activement pour la rentrée. Selon le ministre de l’Éducation, Ziya Selçuk, quatre scénarios sont envisagés. Dans une interview accordée à CNN Türk, M. Selçuk a indiqué que « la décision sur la date de réouverture des écoles est devenue une “question nationale”. Nous consultons sur une base hebdomadaire les médecins et nous sommes prêts pour la réouverture. Cependant, nous travaillons sur quatre scénarios différents. »

Si le premier scénario est d’aller de l’avant avec la stratégie de rouvrir toutes les écoles du pays le 31 août, l’alternative est que les écoles restent fermées et que l’enseignement pédagogique se déroule en ligne. 

M. Selçuk a ajouté que « selon un autre scénario, les cours peuvent se dérouler en présentiel certains jours de la semaine avec des horaires scolaires réduits. En parallèle, certains cours peuvent se dérouler en ligne. » 

Il a ajouté qu’il était aussi envisageable que les écoles restent fermées dans les provinces où le coronavirus circule toujours activement. 

Selon le ministre, « aucune décision définitive n’a encore été prise ». Tous ces scénarios sont donc possibles. 

Une chose est certaine, des masques lavables seront distribués gratuitement aux élèves et aux enseignants, tandis que les élèves seront sensibilisés à l’utilisation des masques par le biais d’activités qui seront adaptées à leur âge.

Natasha Voase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *