Politique

Le Parlement européen encourage Ankara à reconnaître le génocide arménien

genocide

Mercredi 15 avril, le Parlement européen a voté une résolution non contraignante afin de faire du 24 avril – date à laquelle les Arméniens ont commencé à être arrêtés en 1915 – la journée internationale de commémoration des génocides.

Le Parlement européen ne s’est pas contenté d’adopter cette résolution, puisqu’il en a profité pour remettre sur le tapis la question de la reconnaissance par la Turquie du massacre des Arméniens en tant que génocide : « L’Arménie et la Turquie devraient utiliser le centenaire du génocide arménien pour renouveler leurs relations diplomatiques, ouvrir la frontière et ouvrir la voie à une intégration économique ». Ankara a également été invitée à ouvrir ses archives afin de pouvoir faire la paix avec son passé.

Le député allemand Elmar Brok a évoqué l’ « obligation morale » d’Ankara de reconnaître ses fautes, arguant que sa propre nation s’était rendue coupable de génocide et avait accepté cette responsabilité.

Ce n’est pas la première fois que la Turquie est encouragée à se pencher sur la question depuis 1987, date à laquelle le Parlement européen a parlé pour la première fois de « génocide » arménien. Le gouvernement turc, excédé, a immédiatement réagi ; le ministère des Affaires étrangères a affirmé que la résolution était « incompatible avec le droit international », et que l’institution outrepassait sa juridiction : « Nous ne prenons pas au sérieux cette résolution qui massacre l’histoire et le droit ». Le Parlement européen a également été accusé de « multiplier les obstacles au rapprochement Turquie-Union européenne » et de vouloir « réécrire l’histoire ».

Quant à Erdoğan, il avait déjà prévenu que quelle que soit l’issue du vote, il n’en tiendrait pas compte ; « Personnellement je ne m’en préoccupe pas car nous ne portons pas la tache ou l’ombre d’un génocide », avait-il déclaré.

Juste après les déclarations du Pape sur la question du massacre des Arméniens de 1915-1917, ces nouveaux évènements viennent donc jeter de l’huile sur un feu déjà bien vif.

Victoria Coste

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *