International, Politique

Le Président turc s’excuse !

Alors que la Turquie multiplie depuis des semaines ses gestes de bonne volonté envers la Russie, le Président turc, Recep Tayyip Erdoğan, a aujourd’hui fait un pas déterminant en présentant ses excuses au nom de la Turquie à son homologue russe.  

téléchargement (3)

Les relations entre la Turquie et la Russie sont, depuis l’abattage d’un avion russe SU-24 à la frontière turco-syrienne, marquées par d’importantes tensions qui s’illustrent par les sanctions économiques russes et la guerre des mots qui faisait rage jusque là entre les deux Présidents. Pourtant, aujourd’hui, la crise diplomatique entre Ankara et Moscou semble sur le point de se terminer.

Lire aussi : http://aujourdhuilaturquie.com/fr/le-refroidissement-des-relations-turco-russes-lie-a-lerreur-dun-pilote/ 

Une étape déterminante

Contre toute attente, le Président turc a présenté des excuses pour l’abattage de l’avion russe ayant eu lieu en novembre dernier. Selon le porte-parole du Kremlin, le Président russe, Vladimir Poutine, a reçu aujourd’hui une lettre de son homologue turc exprimant ses excuses et ses regrets quant à l’évènement qui a engendré la mort d’un pilote russe : « [Recep Tayyip] Erdoğan a exprimé ses regrets, présenté ses sincères condoléances, et a dit  »Je suis désolé » ».

Le porte-parole du Kremlin a par la suite souligné la bonne volonté dont fait preuve le Président turc pour rétablir les relations avec Moscou. Celui-ci aurait en effet dit qu’il ferait « tout son possible » pour rétablir les liens de coopération entre les deux États.

Des sources proches d’Ankara ont confirmé que le Président avait envoyé une lettre à Vladimir Poutine.

L’aboutissement d’un long processus

Depuis début juin, les responsables politiques russes et turcs multipliaient les appels à l’apaisement et à la normalisation de leurs relations bilatérales.

De l’envoi de lettres du Président turc et du Premier ministre, Binali Yıldırım, au Kremlin à l’occasion de la fête nationale russe, à l’invitation de la Russie à la réunion de l’Organisation de la coopération économique de la mer noire (CEMN) qui se déroulera à Sotchi le 1er juillet, les responsables turcs et russes semblaient vouloir que les choses avancent, isolés face à l’Occident et ayant besoin de rétablir leurs anciennes alliances politiques et économiques.

Lire aussi : http://aujourdhuilaturquie.com/fr/ankara-invitee-par-moscou-a-un-forum-economique-a-sotchi/

Lire aussi : http://aujourdhuilaturquie.com/fr/apaisement-entre-moscou-et-ankara/

En revanche, ces divers pas dans la bonne direction n’avaient jusque là pas suffi à rétablir les relations bilatérales entre les deux pays ; Moscou imposant une condition incontournable au rapprochement turco-russe : des excuses officielles.

Lire aussi : http://aujourdhuilaturquie.com/fr/la-russie-nest-pas-prete-a-pardonner/

Aujourd’hui, la grande marche des excuses, que de nombreux observateurs de la vie politique turque ne voyaient pas être franchie par le Président, a finalement été gravie.

Camille Saulas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *