Art, Culture

Les dessous du Grand Bazar d’Istanbul

Construit après la prise de Constantinople de 1453, le Grand Bazar d’Istanbul devint rapidement le centre névralgique financier et commercial du pourtour méditerranéen et du Proche Orient. Aujourd’hui, avec ses milliers de visiteurs par jour, il semble être devenu une attractivité touristique parmi d’autres à Istanbul afin de faire des bonnes affaires, mais reste-il quelque chose d’authentique de ce fameux Bazar ?

image1

Traditionnellement appelé kapalıçarşı (littéralement marché couvert en turc), c’est aujourd’hui l’un des plus vastes bazars au monde. Commandé sous les ordres de Mehmed II en 1455 puis largement élargi par la suite par Soliman le Magnifique, le bazar fût de nombreuses fois détruit par des incendies puis reconstruit, la dernière fois pendant les années cinquante. Le Grand Bazar que nous connaissons actuellement s’étend sur près de 200 000m² et renferme une soixantaine d’axes principaux accessibles par 48 portes. C’est une véritable ville dans la ville qui se situe dans le quartier de Sultanahmet, non loin de la Mosquée Bleue et de Sainte Sophie.

image2Le Grand Bazar d’Istanbul est considéré comme le plus grand marché ancien du monde, la précision étant faite car la majorité des grands centres commerciaux que nous connaissons aujourd’hui dépassent sa superficie. Mais même si plus de 500 ans séparent la construction de l’édifice de celle de nos centres commerciaux, de nombreuses similitudes peuvent être faites entre les deux. Le Grand Bazar est souvent maintenant qualifié « d’attrape-touristes » par tous les guides. C’est un endroit où l’on peut faire son shopping et y trouver, à des prix parfois mystérieux, vêtements, bijoux, porcelaines, cuirs, tapis, ameublement, épices et nourriture en tout genre, dans un cadre certes particulier mais avec des vendeurs qui parleront surement un meilleur anglais que vous, afin de pouvoir rameuter des clients du monde entier. Le Grand Bazar, centre historique du commerce, est-il vraiment réduit à l’endroit où trouver les meilleures contrefaçons de tee-shirts, chaussures et sacs de marques françaises, italiennes ou américaines ?

Afin de donner une image correcte de ce lieu pour le moins énigmatique, il ne faut pas oublier l’envers du décor. Le Grand Bazar, c’est 4000 boutiques qui ne peuvent fonctionner sans ses 20 000 employés qui y travaillent quotidiennement. C’est également, comme nous l’avons dit, une ville dans la ville avec ses deux mosquées, ses deux hammams, sa gendarmerie, son école, ses restaurants et même ses bars. Même si, selon les statistiques, le Bazar est traversé par entre 250 000 et 400 000 touristes par jour, c’est surtout le lieu de travail de milliers de turcs, et ce depuis toujours pour certains d’entre eux. Ce n’est donc pas comme un souk ou un simple marché, le Bazar est régi par une charte, toutes les boutiques payent un loyer et il est ouvert à des heures bien précises.

Le Grand Bazar est comme un endroit historique qui abrite de la modernité, c’est ce qui en fait un lieu magique hors du temps. Alors n’hésitez pas à vous perdre dans les plus étroites allées qu’il renferme, ce sont celles où vous pourrez, bien sûr, faire des affaires mais également échanger avec les vendeurs turcs. Préférez les heures d’ouverture pour éviter la foule et vous aurez surement la chance de partager un çay avec un habitué des lieux qui vous soufflera les secrets de ce lieu toujours hors du commun.

Juliette Vagile

1 Comment

  1. TImsit

    Je recherche un fournisseur de jeans et the shirt dsquared

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *