Chroniques, Le choix de la rédaction

Les petites notes…

Le 17 avril dernier, le 10e anniversaire de notre journal a été célébré au Palais de Belgique à Istanbul en présence de nombreux invités. M. Henri Vantieghem, le Consul général de Belgique à Istanbul ; Mme Muriel Domenach, le Consul général de France à Istanbul et M. Murat Yalçıntaş l’ancien président de la chambre de commerce d’Istanbul ont souligné dans leur discours l’importance d’un journal francophone dans un pays non-francophone.

Charles F. Hunter, le Consul général des États-Unis à Istanbul, et mon ami le célèbre artiste Bedri Baykam, qui n’ont pas pu participer à la célébration, m’ont envoyé leurs meilleurs vœux ainsi leurs excuses. Je voudrais remercier ici tous les amis du journal.

* * * *

Le docteur Mehmet Öz, médecin turc né aux États-Unis, est devenu célèbre en affirmant qu’on pouvait vivre de 100 ans grâce à trois orgasmes par semaine. Dans les séries télévisées, la vie humaine a une durée de seulement une ou deux secondes après une tension de 10 à 15 minutes. Tout est mesurable en secondes ; le processus entre la sortie de la balle du pistolet et la mort, où bien entre le coup de feu et l’arrivée à l’hôpital, aux unités de soins intensifs.

En 24 heures, les morts et blessés se comptent par centaines dans les films diffusés sur les différentes chaînes. Et encore ne sont pas comptabilités les films de guerre ; ça s’appelle de la « fiction » !

Pourtant, il y a seulement vingt ou trente ans, les films turcs montraient des scènes romantiques dans lesquelles les couples s’embrassaient, faisaient l’amour. Par conséquent, faire l’amour est beaucoup plus dangereux que menacer et tuer quelqu’un ou faire la guerre.

 * * * *

Le journal Radikal n’est plus imprimé, il tente de survivre dans l’environnement numérique. Le titre  Milliyet a perdu ses lecteurs. Enfin, les écrivains de ces journaux ont été transférés au quotidien Cumhuriyet.

On peut en tirer deux conclusions. D’abord, les médias papiers ne sont pas près de disparaître. Bien que beaucoup l’affirment, ce n’est qu’une affirmation fictive. Ensuite, la popularité de ces nouveaux chroniqueurs désormais à Cumhuriyet est bien discutable, le tirage du journal étant resté le même !

Hüseyin Latif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *