Société

Les violences envers les femmes encore nombreuses au mois de juillet

Tous les mois, le site Bianet.org recense toutes les violences faites aux femmes à travers le pays. Voici les chiffres du mois de juillet.

violence envers les femmes

En épluchant la presse locale et nationale, ce sont en tout 78 cas de violences contre des femmes ou des adolescentes qui ont été répertoriés par Bianet. Le site dénombre ainsi 19 assassinats, 12 viols, 36 cas de coups et blessures et 10 affaires de harcèlement sexuel. Des chiffres qui pourraient malheureusement ne refléter que la partie émergée puisqu’ils ne concernent que les cas signalés aux autorités.

Des crimes commis par les proches des victimes

Il est à constater que la plupart des actes graves commis envers les femmes est le fait de proches, voire de membres de la famille. Ainsi, sur les 36 femmes battues, 53% l’ont été par leur partenaire et 11% par leur ancien concubin. 17% de ces femmes ont subi des blessures graves. A noter également une affaire de torture aggravée. Pour les cas de harcèlement sexuel, près de 40% ont lieu au domicile.

En ce qui concerne les meurtres, beaucoup sont aussi commis au sein de la cellule familiale. Pour preuve, 47% des assassinats de femme sont le fait du mari, et 16% du père. 16% des meurtres ont eu lieu après que les femmes aient décidé de quitter le domicile ou de demander le divorce. Quant aux viols, 67% des criminels connaissaient leur victime avant de passer à l’acte. Dans trois cas, le viol a été commis par le conjoint.

Insécurité pour les femmes, impunité pour les hommes

En dehors du domicile, les femmes subissent également une forte insécurité. Le site Bianet indique que 30 % des harcèlements sexuels ont lieu dans la rue. On note également que les cas de harcèlement sont parfois le fait de religieux : trois imams ont été mis en accusation. Trois viols ont en outre été commis par des personnes étrangères aux victimes. De plus, un viol sur quatre a lieu dans des lieux publics, comme les rues, les bois ou les endroits désaffectés.

Pour autant, la gravité et l’importance de ces actes sont peu suivis d’effet. A titre d’exemple, seuls trois violeurs ont été appréhendés par les forces de l’ordre. Plus révoltant encore, Bianet nous apprend qu’une des victimes d’un viol a été écrouée pour avoir tué à l’arme blanche son agresseur, alors que les deux complices ayant filmé l’acte ont été relâchés.

Au total, depuis le début de l’année, 160 femmes ont été assassinées, 70 violées, 122 forcées à la prostitution, 229 blessées, et 155 harcelées sexuellement.

Antoine Rolland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *