Economie

L’évolution du service postal turc de concert avec l’expansion du cybercommerce

Le cybercommerce turc demeure un marché à exploiter. Allant de pair avec une forte progression du taux de pénétration d’internet ainsi que l’expansion du service postal public turc, la croissance de ce marché offre de nouvelles opportunités aux citoyens turcs.

Le service postal public turc (PTT) facilite la croissance du cybercommerce en Turquie. Avec un taux de croissance moyen de 30 % ces dernières années, la Turquie possède l’un des marchés des ventes en ligne à la croissance la plus rapide dans la région. Au moins la moitié de toutes les ventes en ligne devrait être effectuée sur smartphone d’ici 2021. Afin de répondre à cette hausse de la demande, l’État turc a modernisé le service postal public. 

L’importance croissante d’internet en Turquie

Avec plus de 80 millions d’habitants, la Turquie est l’un des pays les plus peuplés d’Europe et du Moyen-Orient. Comptant 59 millions d’internautes en 2018, la Turquie a un taux de pénétration d’internet d’environ 72 %, soit un taux au-dessus de la moyenne mondiale qui s’élève à 57 %.  Avec plus de 1,9 milliard de personnes utilisant le cybercommerce en Turquie, l’État doit améliorer le service postal public afin de répondre aux besoins d’une population en croissance. 

Dans un entretien au journal Hürriyet le 29 juin, le ministre des Transports et des Infrastructures, Adil Karaismailoğlu, a esquissé le programme d’amélioration du service postal. Ce dernier a déclaré que le service postal « est devenu, par ses investissements, une institution de premier plan dans l’adaptation à la transformation numérique. » Le ministre a ajouté que le portail d’achat en ligne du PTT, ePTTavm.com, fournit une assistance aux producteurs turcs en matière de dédouanement et de transactions d’exportation. Cette assistance permet aux producteurs turcs d’exporter « à une dizaine de pays avec la garantie du PTT sans coût supplémentaire »

Un marché à exploiter

Selon le ministre, la Turquie a réalisé plusieurs projets afin de soutenir davantage le commerce électronique. Ceux-ci comprennent l’investissement dans la technologie afin de développer la capacité du service postal public, mais aussi le fait que la Turquie cherche à établir des partenariats commerciaux mondiaux. C’est dans cet objectif que la Turquie prévoit d’instaurer plusieurs entrepôts extraterritoriaux. Selon le ministre, la Turquie « vise à établir ou co-établir des entrepôts au Royaume-Uni, en Allemagne ou en Russie. »

Deuxième marché de cybercommerce le plus dynamique au monde après l’Inde, la Turquie est consciente du potentiel de ce marché. En mai, le taux d’exportation via le commerce en ligne a augmenté de 10 % malgré l’imposition des restrictions sur le commerce afin de gérer de la crise sanitaire liée à la Covid-19. La pandémie a précipité en Turquie, comme partout dans le monde, une chute des exportations de 40,9 % selon les chiffres publiés par le ministre du Commerce le 2 juin. Cependant, la mondialisation du cybercommerce turc est en forte progression et ses exportations ont atteint 206 marchés en mai, y compris l’Allemagne, les États-Unis et l’Irak, tandis que les importations turques sont le plus souvent d’origines chinoise, allemande ou russe. 

Actuellement, le cybercommerce représente 3,5 % du total du commerce en Turquie. Néanmoins, la hausse du taux de pénétration d’internet représente de nouvelles opportunités et pousse le pays à investir davantage dans le cybercommerce. Ne faisant pas partie de l’Union européenne, le shopping transfrontalier n’est pas aussi populaire que dans les autres pays européens. L’entrée d’Amazon sur le marché turc en 2018 a fait évoluer celui-ci par l’accroissement considérable de la concurrence. Allant de pair avec l’augmentation considérable du taux de pénétration des smartphones, la Turquie possède la capacité d’augmenter son taux d’exportation par rapport aux pays européens. 

Natasha Voase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *