Culture, Découverte, Société, Tourisme

L’histoire de Bergama transformée par des découvertes inattendues

La découverte inattendue d’artefacts qui remontent au Ve siècle et au VIIe siècle a poussé les archéologues à reconsidérer l’histoire de la ville qui se situe dans la province d’Izmir, à 25 km de la mer Égée. 

À Bergama, une ancienne ville située au pied de l’acropole de Pergame dans la province d’Izmir, des archéologues ont découvert de nouveaux artefacts dans les ruines de cette ville. Cette découverte a poussé les archéologues à reconsidérer la date de la fondation de cette ville. 

Une découverte inattendue

Auparavant nommé Pergame, Bergama était considérée à l’époque comme la capitale de la dynastie grecque des Attalides. Cette ville est aujourd’hui marquée par les vestiges de l’Empire romain. Faisant partie du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis juin 2014, ces découvertes sont exposées dans le musée de Bergama afin de permettre à ses visiteurs de mieux comprendre l’histoire riche de cette région. 

Dans la ville historique de Bergama, toutes les maisons ont été conçues suivant le même plan et la bibliothèque rassemblait environ 400 000 manuscrits, ce qui en faisait la deuxième ville la plus importante en Méditerranée après Alexandrie en Égypte. Divisée entre « la ville haute » où habitaient les responsables politiques et militaires, et « la ville basse » où habitait le peuple, la ville comptait environ 150 000 habitants à l’époque romaine. 

Durant les fouilles de la ville « basse », un flacon de parfum qui remonte au VIe ou au VIIe siècle a été découvert. La découverte simultanée d’une épinglette indique qu’une civilisation fut établie plus tôt que la date de fondation de la ville auparavant établie par les archéologues, mais aussi que la ville basse a été peuplée avant la ville haute. 

Une reconsidération de l’histoire de la région

Dans un entretien avec l’Agence d’Andalou, la directrice du musée de Bergama, Nilgün Ustura, a indiqué que les fouilles se poursuivaient dans la ville. Elle a déclaré que les découvertes ont apporté « des contributions importantes à l’ancienne ville de Pergame. »

Selon Nilgün Ustura, quand les archéologues ont tenté de déterminer la taille de la ville, « il était possible de trouver des artefacts qui dataient de l’époque romaine et hellénistique. On a trouvé également des artefacts qui remontent à l’époque archaïque. » Les artefacts archaïques ont été découverts davantage dans la ville basse, ce qui indique la présence d’une civilisation dans celle-ci plus tôt que dans la ville haute. 

L’histoire riche de cette ville permet de se promener d’une époque à l’autre, de l’Empire romain à l’Empire ottoman; une juxtaposition tant recherchée par les 52 millions de touristes qui découvrent la Turquie tous les ans. Composée de nombreux monuments (temples, théâtres, gymnase), la ville de Bergama nous permet de mieux comprendre la riche et captivante histoire de la Turquie. 

Natasha Voase

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *