Economie

L’industrie aéronautique en Turquie : un secteur en plein essor

Turkish AirlinesL’industrie aéronautique turque fascine. Et pour cause : sa formidable croissance suscite la convoitise des Européens et tend à faire de la Turquie une référence et un partenaire incontournable dans le secteur. Aujourd’hui la Turquie fait le point sur la situation actuelle, les évolutions et les perspectives d’avenir du marché aéronautique turc.

Un marché dynamique

La Turquie présente un modèle économique très intéressant pour les investisseurs, car malgré les crises traversées par le passé, le pays a su bâtir une économie aujourd’hui saine et stable, attrayante pour les Européens. En particulier dans le secteur aéronautique, où l’activité turque, bien que plutôt récente, est en pleine expansion tant sur le plan militaire que civil. Il faut dire que la Turquie part avec des atouts de taille, de par sa place géographique stratégique entre Europe, Afrique, Moyen-Orient et Asie Centrale. L’espace aérien turc fut d’ailleurs le seul en Europe à enregistrer une croissance du trafic pendant la crise de 2009, avec tout de même 77 millions de passagers dans son ciel. Les 18 compagnies aériennes turques ainsi que les 40 aéroports en service sur le territoire, dont le grand aéroport international Atatürk à Istanbul, contribuent au développement des infrastructures aéronautiques et à la croissance du trafic aérien en Turquie. Dans le cadre du rapprochement avec l’Union Européenne, le secteur aéronautique turc s’est par ailleurs rapidement adapté aux normes européennes en termes de contrôle aérien et est depuis 1989 membre d’Eurocontrol [association de coopération européenne ayant pour objectif l’uniformisation des flux aériens dans les domaines de gestion, de sécurité, de coûts et d’impacts environnementaux ndlr ].

Historiquement et aujourd’hui encore, c’est la capitale Ankara qui constitue le pôle aéronautique et le pôle de défense de la Turquie. La plus grande entreprise dans le secteur, est Turkish Aerospace Industry (TAI) qui est considérée comme la centrale turque en matière de systèmes aérospatiaux civils comme militaires. Créée en 1973, son objectif premier était de réduire la dépendance de la Turquie en matière d’industrie de la défense en développant sa propre fabrication, notamment pour Turkish Air Force. Aéronautique en TurquieCréation et modernisation permanente d’avions civils et militaires, de drones, de systèmes de défense autonomes, d’hélicoptères et d’engins spatiaux : telles sont les missions phares de l’entreprise. Celle-ci travaille d’ailleurs en étroite coopération avec Airbus Group [anciennement EADS, European Aeronautic Defence and Space, ndlr.]. Aux dernières nouvelles cependant, la coopération ne semble pas au beau fixe : le directeur général d’Airbus, Tom Enders, dénonce un « marchandage » de la part de la Turquie dans les négociations pour une commande d’un avion militaire A400M, bloquant ainsi la production. Il est bien sûr essentiel pour l’entreprise de construction aéronautique de conserver un bon partenariat avec ce pays en pleine expansion.

La Turquie joue donc un rôle de plus en plus important sur la scène internationale en termes d’industrie aéronautique, et a bel et bien pour ambition de continuer à se développer et de devenir une référence mondialement reconnue dans le secteur. Un parfait exemple: la compagnie aérienne Turkish Airlines.

Turkish Airlines : la compagnie qui va de records en records

L’expansion considérable de la compagnie aérienne Turkish Airlines (ou THY), créée en 1933 d’abord sous le nom de State Airlines Administration, est tout à fait représentative du succès que connaît l’industrie aéronautique dans le pays. L’entreprise a pour vocation de proposer des services de transports de passagers de qualité, à bas coût, ce qui en a fait dès sa création une concurrente de taille pour les autres compagnies européennes. Son premier vol international a eu lieu en 1947, et depuis, Turkish Airlines ne cesse de développer son réseau externe : fin janvier 2014, on dénombre quelques 246 destinations internationales au départ de l’aéroport Atatürk d’Istanbul, hub principal, pont entre l’Europe et le Moyen-Orient. Face à la croissance florissante de THY en termes de passagers -uniquement pour la fin-janvier 2014, on en dénombre 4 millions, soit 1/3 de plus qu’en janvier 2013- de grands plans de modernisation et d’agrandissement de l’aéroport Atatürk ont été mis en place, en plus du projet controversé de la création d’un 3ème aéroport de grande envergure pour Istanbul. La compagnie turque a également reçu de nombreuses récompenses : élue « Meilleure compagnie aérienne européenne » pour les années 2011, 2012 et 2013, « Meilleure compagnie mondiale pour restauration à bord » en 2010, et enfin numéro un mondial en nombres de destinations desservies. Elle s’est développée également dans le transport de fret, dans la maintenance et l’entretien des avions, notamment via des contrats importants avec Boeing et Airbus. Les objectifs à long terme de Turkish Airlines : devenir la meilleure compagnie aérienne au niveau international, développer son réseau en Afrique et au Canada, et enfin disposer d’une production aéronautique 100% turque d’ici 2023.
De bonnes perspectives, en somme, pour l’aéronautique turque, qui continue son expansion avec succès.

Julie Delaporte

2 Comments

  1. Je suis un technicien aéronautiqe et je cherche un travail en domaine

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *