International, Politique

Lula et les écoutes : le Brésil à nouveau victime d’un scandale politique

Le retour de l’ancien président Lula au sein du gouvernement brésilien provoque la colère dans le pays. Des milliers de manifestants sont venus s’opposer à la nomination de l’ancienne icône de la gauche brésilienne. En effet, Lula est mis en cause de vouloir échapper à des ennuis judiciaires en intégrant le gouvernement de Dilma Rousseff.

Dilma_Lula_Temer_Convenção_PT

L’écoute qui sème le doute 

La diffusion d’une écoute entre Mme Dilma Rousseff et Mr Luiz Incacio Lula da Silva, menée par la police, semble confirmer la thèse avancée par les manifestants. Selon eux, l’ancien président tente d’échapper à une enquête judiciaire, dirigée dans le cadre d’une affaire de corruption. La présidente, Mme Rousseff, lui aurait ainsi proposer d’intégrer le gouvernement comme ministre de la Casa Civil, sorte de premier ministre. Dans l’écoute d’environ une minute, on entend dire Mme Rousseff « ne t’en sers qu’en cas de nécessité ». Cette enregistrement remet donc sévèrement en cause les deux protagonistes, du dernier scandale politique brésilien. L’entrée au gouvernement de Lula reste ainsi incertaine et l’avenir politique de l’actuelle présidente plus que vacant.

Le scandale de trop pour Dilma Rousseff ?

Déjà fortement impopulaire avant le scandale des écoutes dans l’affaire Lula, Mme Rousseff a certainement joué sa dernière carte. Par milliers, les brésiliens sont sortis dans les rues, comme à Sao Paulo ou à Brasila, pour réclamer la démission de la présidente. Pourtant, celle-ci croyait bien faire en nommant Lula ministre du gouvernement. Elle espérait « renforcer » son gouvernement en intégrant l’ancienne icône du pays. Mais ça, c’était avant la sortie des écoutes. Aujourd’hui, le Brésil semble vivre le scandale de trop qui pourrait mettre un terme au mandat de Mme Rousseff.

 

Raphaël Schmeller

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *