Découverte, Environnement, Société

Lycée Notre-Dame de Sion : Le Club « Environnement/Vie durable » à la découverte des vergers de Bozyer

Le réchauffement climatique, la déforestation, la pollution des terres en raison de l’utilisation excessive des pesticides ou de la monoculture sont des sujets inquiétants sur lesquels nous nous interrogeons de plus en plus. Aujourd’hui, il est impératif de conscientiser la population quant aux enjeux environnementaux. Où mieux que l’école pour dispenser cette éducation ? Seval Erol, professeure de géographie au lycée Notre-Dame de Sion depuis 2008, a toujours œuvré en ce sens, notamment par l’entremise de son club Environnement/Vie durable du lycée Notre-Dame de Sion. Depuis plusieurs années, elle y mène avec ses élèves des projets dont le but est de sensibiliser l’opinion publique aux problèmes ruraux et l’importance de la recherche de solutions appropriées.

En 2014, huit lycées privés d’Istanbul, dont le lycée Notre-Dame de Sion, ont lancé le projet « un mode de vie durable » grâce auquel ces établissements s’engageaient à présenter et à expérimenter la permaculture, une méthode d’action globale pour une agriculture respectueuse de la nature et de la biodiversité. La permaculture promeut une production agricole durable et économe en énergie de façon à être moins dépendant des systèmes industriels de production et de distribution. C’est ainsi que les élèves ont créé un jardin en permaculture au village d’Alpagut, à proximité de Bolu. Cette année, les activités de terrain du club ont commencé avec une récolte de pommes et la découverte des pâturages.

Le 11 octobre, les professeures de géographie Mmes Seval Erol (Notre-Dame de Sion) et Inci Kimyonşen (Saint-Michel), et moi-même, avons accompagné 27 élèves des lycées Notre-Dame de Sion et Saint-Michel dans la province de Bolu, à 250 km d’Istanbul. L’objectif de ce voyage était de découvrir les habitations qui se trouvent dans les pâturages, mais aussi d’observer la végétation du lieu, la forêt ainsi que les lacs naturels et artificiels.

Par ailleurs, les élèves sont allés récolter plusieurs variétés de pommes dans les vergers de Bozyer. Selçuk Güçbilmez, ingénieur agronome originaire du village, nous a accompagnés pour nous en apprendre davantage sur les pommiers, sur l’utilisation des engrais ainsi que sur la récolte des pommes.

Nous avons également visité un moulin près de Seben afin d’observer le traitement d’un blé sans gluten et propre à cette région, Iza. Ce dernier est essentiellement utilisé sous forme de blé concassé (boulgour).

Pour les élèves, ces activités de terrain leur permettent de découvrir le monde rural et elles les sensibilisent aux problèmes des villageois, à savoir : la menace de disparition des techniques agricoles traditionnelles ainsi que l’utilisation abusive des engrais chimiques et des graines hybrides…

Il est incontestable que ces découvertes et expériences vont favoriser une prise de conscience quant à la protection de l’environnement et l’avenir du monde rural.

Mireille Sadège

1 Comment

  1. Dadou Mambu

    Bonsoir je voulais vous correspondre avec vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *