International, Société

La médaille Pro Merito du Conseil de l’Europe décernée à Feride Acar

La professeure turque Feride Acar, Présidente sortante du Groupe d’experts sur la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique (GREVIO), a reçu la médaille Pro Merito du Conseil de l’Europe, le 23 mai.

 

Feride Acar, une grande universitaire turque qui s’est consacrée à la promotion des droits des femmes, a reçu la Médaille Pro Merito du Conseil de l’Europe le 23 mai afin de saluer son engagement à l’égard des valeurs et du travail du Conseil de l’Europe, rapporte le quotidien turc Hürriyet.

La cérémonie a été organisée par la Présidente du Comité des Parties, la Représentante permanente de la Norvège auprès du Conseil de l’Europe, Elisabeth Walaas.

La Directrice générale de la démocratie, Snezana Samardzic-Markovic, a remis la médaille à Feride Acar au nom du Secrétaire général du Conseil de l’Europe, Thorbjørn Jagland. Elle a remercié la Présidente sortante du GREVIO pour ses activités au sein du Conseil de l’Europe afin de promouvoir et de protéger les droits des femmes et de mettre fin à la discrimination et à la violence à l’égard des femmes.

Dans son allocution, Snezana Samardzic-Markovic a souligné que « les compétences professionnelles de Mme Acar, sa vision, son leadership, ses compétences diplomatiques ainsi que sa sagesse et sa capacité à établir des compromis et des alliances ont fait d’elle une autorité imposant le respect de la part de toutes les personnes impliquées dans la défense et la promotion des droits des femmes ».

Feride Acar a activement contribué à la recherche d’un consensus entre les États membres concernant la Convention du Conseil de l’Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique, connue sous le nom de Convention d’Istanbul.

Elle est ensuite devenue la première présidente de l’organe de surveillance de la convention, le GREVIO.

Dans son discours et « alors que nous traversons tous une période difficile en matière de défense des droits de la personne et d’égalité des sexes », Feride Acar a averti du danger que représentent les mouvements populistes, mais aussi les gouvernements de nombreux pays du monde qui « défient les valeurs et les idéaux des libertés civiles et de l’égalité des sexes dans le cadre de leur vision rétrograde du monde », avant d’ajouter avec espoir : « Avec la passion, le dévouement et le travail acharné de ses partisans, je suis convaincu que la Convention d’Istanbul va jouer un rôle essentiel dans la lutte contre ces mouvements rétrogrades »

N’ayant pas été nommée de nouveau par la Turquie, la mission de Mme Acar en tant que présidente du GREVIO a pris fin le 31 mars dernier après trois mandats consécutifs. Elle sera remplacée dès la fin du mois de juin par Aşkın Asan, ancienne parlementaire du Parti de la justice et du développement (AKP).

Camille Saulas

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *