Art, Société

Mettre en lumière les droits des femmes à Ankara

Il y’a quelques mois, Aujourd’hui la Turquie se penchait sur les chiffres alarmants des violences conjugales en Turquie, en particulier sur celles concernant les féminicides. En effet, en 2018, pas moins de 440 femmes ont péri sous les coups de leur conjoint, chiffre ô combien alarmant d’autant plus qu’il est en augmentation par rapport à 2017.

Selon les chiffres fournis par Kadın Cinayetlerini Durduracağız Platformu (« We Will Stop Femicide Platform »), qui recense les féminicides dans tout le pays, plus de 370 femmes ont été tuées par des hommes en Turquie en 2019 alors que le mois de novembre n’est même pas terminé.

Lire aussi : http://aujourdhuilaturquie.com/fr/lart-denoncer-violence-a-legard-femmes/

Pour sensibiliser et éveiller les consciences par rapport à cette problématique récurrente en Turquie, un collectif d’artistes d’horizons divers participera à une exposition axée sur la lutte envers les violences commises à l’égard des femmes à Ankara, plus précisément dans le Seğmenler Park du 25 novembre au 10 décembre. La date du lancement de l’événement n’a rien d’anodin, le 25 novembre étant la Journée internationale pour l’élimination de la violence contre les femmes.

Organisée par les Nations Unies en collaboration avec la municipalité métropolitaine d’Ankara, la municipalité de Çankaya et l’ambassade de Suède en Turquie, l’exposition fonctionnera sur la base d’installations d’éclairages qui mettront en lumière les différentes violences subies par les femmes, soulignant de cette manière un point important et trop souvent oublié.

En effet, si la société a plus ou moins intégré la problématique des agressions physiques commises envers les femmes, ce n’est pas le cas pour les autres formes de violences à l’image des violences économiques, domestiques, sexuelles ou même psychologiques. Le couple hétérosexuel du XXIe siècle, malgré une soi-disant libération, n’en est pas moins toujours encadré par des carcans patriarcaux et sexistes impactant les moindres secteurs de la vie des femmes. Ces dernières, qu’elles soient originaires de Turquie, de France ou d’ailleurs doivent adapter constamment leur vie face à un modèle phallocratique qui ne leur laisse au final que très peu de libertés. Tout est évidemment à nuancer en fonction des situations, des couples et des individus, mais force est de constater que dans de nombreuses situations le couple est plus une prison qu’une situation saine permettant aux femmes d’exister pleinement.

En accueillant les œuvres d’Aykut Öz, d’Ece Kibaroğlu, d’Ecem Dilan Köse, d’Efe Alpay, d’Ekin Kılıç, d’Emre Okçuer, d’Erhan Tunalı, d’Esra Koruç, mais aussi de Fırat Engin, de Hazal Ünsal, d’Oğuz Akın et de Zeynep Üçöz, cette exposition entend ouvrir les yeux d’une société reléguant trop souvent le problème des violences conjugales au second plan.

Accompagnant le lancement de l’exposition, la campagne intitulée « Tous unis d’ici 2030 pour mettre fin à la violence contre les femmes – 16 jours d’activisme » attirera cette année l’attention sur les violences commises à l’égard des femmes dans l’espace public. U.N. Women Turkey invite tout le monde à soutenir la campagne avec les hashtags #fireflies et #lightthedark sur les médias sociaux tout au long de la campagne 16 Days of Activism.

Le maire d’Ankara Mansur Yavaş, le maire de Çankaya Alper Taşdelen, les maires d’autres districts, l’ambassadrice suédoise Annika Molin Hellgren et la directrice de l’ONU Asya Varbanova participeront à cet événement.

Les organisations de défense des droits des femmes militent en faveur de l’application effective des articles du Code pénal turc sur la violence à l’égard des femmes et des articles préventifs de la Convention d’Istanbul, officiellement connue sous le nom de Convention du Conseil de l’Europe pour prévenir et combattre la violence contre les femmes et la violence domestique, signée en 2011.

Victor Mottin

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *