Société

Le ministère turc de l’Éducation formera des « white hats »

Le quotidien turc Hürriyet nous apprend que le ministère de l’Éducation se prépare à former des hackers au chapeau blanc, soit des hackers éthiques, dans le cadre d’un projet de formation en cybersécurité qui sera lancé cet été.On associe encore trop souvent les hackers aux pirates informatiques. Pourtant, cette communauté est multiple. Les white hats, en opposition aux black hats, sont des experts en sécurité informatique qui réalisent différents types de tests afin de découvrir des failles dans la sécurité des systèmes informatiques. Après avoir averti les principaux concernés, les hackers éthiques aident à sécuriser lesdits systèmes en se les réappropriant et en les détournant. Aujourd’hui, les white hats sont consultés par les autorités de nombreux pays et la Turquie compte bien former des justiciers anonymes.

En effet, le directeur de la Direction de la réforme et de la technologie du ministère de l’Éducation (YEĞİTEK), Bilal Tırnakçı, a déclaré au quotidien Hürriyet que le ministère comptait accueillir 50 étudiants dans le cadre d’un programme de formation en cybersécurité qui se tiendra cet été.

« Aujourd’hui, nous devons nous assurer que les gens utilisent la technologie de façon réfléchie, sécuritaire et éclairée. C’est possible grâce à l’éducation. C’est la raison pour laquelle nous nous préparons à intensifier la formation en matière de cybersécurité et de sécurité de l’information pour nos étudiants et pour les enseignants », a déclaré M. Tırnakçı au quotidien turc.

Selon ce dernier, le camp accueillera les 50 étudiants pendant une semaine. D’autres phases s’en suivront pour ces derniers.

Actuellement, YEĞİTEK procède à l’identification des étudiants qui pourraient participer au programme et est en contact avec des universitaires de l’Université Boğaziçi d’Istanbul et de l’Université d’Istanbul.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *