Politique

Mobilisation des infirmiers et aides-soignants pour plus de reconnaissance

Ce mardi 8 novembre, l’intersyndicale a lancé un appel aux infirmiers et aides-soignants pour se mobiliser contre la surcharge de leur emploi du temps et le manque de reconnaissance de leur métier.img_1390Ils étaient des milliers à se réunir dans plusieurs villes de France ce mardi (3500 à Paris), répondant à un appel lancé par l’intersyndicale composée de la Force Ouvrière, de la CGT, Sud et de le CFTC ainsi que d’une vingtaine d’organisations représentatives de la profession.

Depuis plusieurs mois, les étudiants infirmiers, les infirmiers et les aides-soignants regrettent la logique du chiffre qui s’installe dans le mode de fonctionnement du métier. Cette dernière réduit le temps de repos et ignore les règles du rythme du travail de ces professionnels qui travaillent de plus en plus en sous-effectifs. Cela leur laisse également moins de temps pour s’occuper des patients, une dimension sociale qui est pourtant le cœur de leur métier. Les étudiants ont également des revendications concernant la garantie d’une formation de qualité, peu importe le secteur d’activité.

Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé, envisage un plan pour améliorer les conditions de travail. Un plan économique qui prévoit des regroupements hospitaliers de territoire, d’un montant de 3,5 milliards d’euros sur trois ans a été évoqué.

Les infirmiers ont accueilli ce plan avec crainte, ils s’inquiètent qu’il engendre des restructurations. Une réunion de ces derniers aura lieu ce mercredi. De nouvelles mobilisations devraient être organisées dans les prochains jours.

Pascale- Mahé Keingna

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *