Découverte, Tourisme

Montgenèvre : Le Deauville des Neiges

MontgenèvreIl est des périodes où l’on rêve de s’évader de Paris. Et tout particulièrement lorsque les températures ne descendent pas en dessous de deux degrés et que l’on veut à tout prix de la neige. Paris sous la neige, un rêve d’enfant… Mais à quoi bon, me direz-vous ? Pour que cela se transforme aussitôt en boue ? Soyons plus pragmatique et échappons-nous de Paris pour rejoindre Montgenèvre, station de ski internationale des Hautes-Alpes située sur la frontière franco-italienne. Depuis la Gare de Lyon, en moins de 5h de TGV, nous voilà arrivés en gare d’Oulx. A peine descendu du train, l’épaisse couche de neige, qui longe la voie ferrée, donne le ton. Embarquement aussitôt dans une navette et 20 minutes plus tard, nous sommes aux pieds des pistes.
Le front de neige nous transporte dans une rêverie. En effet, il s’agit de la doyenne des stations de ski qui a accueilli en 1907 les épreuves du premier concours international de ski. A l’époque, les skis mesuraient plus de 2 mètres et étaient accrochés avec de simples lanières. Les skieurs étaient vêtus d’un béret et se contentaient d’une grosse laine et d’un pantalon de velours.
Guy HermitteIl fut un temps où “skier n’était pas considéré comme un loisir, mais bien comme un moyen de progression efficace”, utilisé principalement par l’armée, explique Guy Hermitte, maire de Montgenèvre. Passionné par la culture et l’histoire, il raconte dans un ouvrage dédié au centenaire de la station que de nombreux personnages notoires ont traversé les Alpes comme Jules César, Louis XIII ou encore Richelieu — s’il était encore en vie, il se serait certainement adonné aux joies du ski. Puis encore, on y apprend que le ski “est pratiqué en Asie et en Scandinavie depuis plus de 4 000 ans. Un ski découvert dans la glace à Höting, en Suède, a été daté de 2 500 avant J-C.”.

À L’ÉPOQUE, LES SKIS MESURAIENT PLUS DE 2 MÈTRES ET ÉTAIENT ACCROCHÉS AVEC DE SIMPLES LANIÈRES

Daniel MontgenevreAujourd’hui, le contraste est frappant, skier est à la portée de tous, car les skis sont presque tous paraboliques, plus petits. Emmitouflés dans des combinaisons aux couleurs pétantes, lunettes futuristes, l’on reconnaît aisément les quelques experts, aux limites du ridicule, arborant sur la tête et leurs bâtons une caméra GoPro pour immortaliser leurs exploits sous tous les angles.
Le temps s’arrête. L’on inspire profondément cette bouffée d’air frais vivifiante et nous voici prêts à parcourir les 400 km de pistes à cheval entre la France et l’Italie. Car, la montagne au-delà de son aspect historique, c’est un lieu de convivialité, où l’on y pratique le sport ou l’on se ressource, entre amis ou en famille et comme le souligne Guy Hermitte “le partage reste les valeurs que seule la montagne peut augurer”.

L’UNE DES 10 PATINOIRES NATURELLES EN FRANCE SE TROUVE À MONTGENÈVRE À 1 800 MÈTRES D’ALTITUDE ENTRE LA FRANCE ET L’ITALIE

Ne négligeant aucun aspect de sa ville, tout a été mis en œuvre pour satisfaire les goûts de tous. Les hermétiques au ski pourront profiter de la patinoire naturelle, il n’y en a que dix en France. Celle-ci dispose d’un panorama authentique et des plus pittoresques. En effet, elle est située à 1 800 mètres d’altitude et offre une vue sur le Mont Janus du côté de la station et de l’autre, le Mont Chaberton avec son sommet à 3131m d’altitude, laissant entrevoir le village de Claviere en Italie. “L’idéal est de venir dès le matin, à très exactement 10h47” explique Cédric Debon, le gérant de cette patinoire en plein air, car “c’est le moment parfait pour être chauffé par le soleil et la glace est comme un billard”. Et pour cause, la glace épouse voluptueusement les patins artistiques et hockey. Ces derniers sont affûtés avec passion et précision par Cédric, qui les bichonnes grâce à un système innovant de rangements où les patins sont systématiquement séchés et désinfectés. Un bel exemple dont devraient s’inspirer foison de patinoires en France.
Il y a aussi la luge Monty Express, à la fois pour petits et grands, sorte de montagne russe dans les montagnes, où l’on descend sur un monorail de 1 400 mètres le long d’un tracé qui épouse le relief sans impacter sur l’environnement et la végétation. Une fois installé, vous avez ainsi le levier entre les mains et vous maîtrisez la vitesse afin de profiter du paysage ou de prendre de la vitesse et avoir un maximum de sensations.

L’EXPÉRIENCE DE LA NEIGE NE S’ARRÊTE PAS À LA FERMETURE DES STATIONS

MontgenevreLe soir, il est également possible de faire une randonnée, en pilote ou passager, à moto neige avec Sun Scoot, situé sur l’espace partenaires en front de neige. Après avoir suivi une initiation à la conduite, l’on part sous escorte des moniteurs, pour explorer le sein de cette montagne en vue d’y déceler tous les trésors qu’elle renferme. Une ballade sur les monts où l’on redécouvre le domaine de nuit. L’on s’arrête quelques instants, moteur coupé, pour profiter du silence de la montagne, on lève la tête et l’on s’attarde, les yeux rivés sur le ciel. Tiens, voici Sirius, je la reconnais avec son scintillement intense. Soudain, une étoile filante, puis une seconde : j’ai de la chance ! Oui, effectivement car non seulement notre parcours en moto neige n’est pas terminé mais aussi car nous prenons la direction de l’Italie et mettons le cap sur Claviere où nous dinons chez Luca et Gabriella dans leur restaurant Baita la Coche pour déguster des plats typiques traditionnels montagnards du Piémont. Il faut absolument goûter la Vitello tonnato, qui est une viande tonnée, succulente ! Ma voisine de table Nathalie Simon m’avertit qu’il ne s’agit que d’un antipasto et qu’il y a ensuite de la Polenta avec de la viande de cerf. Puis vient le dessert, une Panacotta divine qui ne s’apparente aucunement à celles que j’ai pu goûter auparavant.

APRÈS UNE JOURNÉE SUR LES PISTES, NATHALIE SIMON, L’AMBASSADRICE DE MONTGENÈVRE, REGORGE TOUJOURS AUTANT D’ÉNERGIE

Nathalie Simon Daniel LatifAu sortir de ce dîner, Nathalie Simon — faut-il encore présenter cette animatrice d’Intervilles sur France 2 et de La Carte aux trésors ? Et qui aujourd’hui est chroniqueuse pour l’émission Midi en France — enfile son casque prête à repartir à moto neige, pleine d’entrain et de bonne humeur, dansant sur la musique de Shakira. Incroyable, après une journée passée sur les pistes, même à 23h30, cette dernière a toujours autant d’énergie. Ceci illustre à merveille pourquoi elle a été choisie comme ambassadrice de la ville de Montgenèvre. Nous voici repartis pour Montgenèvre. Les paysages blancs qui s’étendent à perte de vue, la neige encore vierge laisse apparaître des empreintes de pattes de renard. On se remémore le roman de Jean Giono, Un roi sans divertissement. Et lorsque l’on aperçoit le Mont Janus, illuminé la nuit, l’on se dit qu’avec la chaleur humaine de ses habitants, des vacanciers et des moniteurs, combiné aux points de vue surréalistes qui nous environnent lors des nombreuses activités, qu’il n’y a pas le temps de s’ennuyer à Montgenèvre.

Daniel Latif

Infos Pratiques
Le site de Montgenèvre Hautes-Alpes
Montgenèvre en porte à porte à 5h22 de voyage de Paris et à 3h22 de Lyon.
Trois liaisons quotidiennes TGV + navette permettent de rejoindre Montgenèvre depuis Paris gare de Lyon, Lyon St Exupéry ou Chambéry.
Billet TGV + navette à partir de 35,50€

Informations et réservations
En gares et boutiques, agences de voyages agrées SNCF ou sur www.voyages-sncf.com

Partager

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *