Politique

Muharrem İnce en lice pour la présidentielle sous les couleurs du CHP

Après des jours d’attente, les instances du principal parti d’opposition, le Parti républicain du peuple (CHP), ont désigné leur candidat à l’élection présidentielle anticipée du 24 juin prochain.

C’est finalement Muharrem İnce qui affrontera l’actuel président de la République, Recep Tayyip Erdoğan, à la présidentielle du 24 juin prochain a annoncé le CHP lors d’un rassemblement à Ankara qui s’est tenu le 4 mai. Une désignation attendue depuis que le leader du parti, Kemal Kılıçdaroğlu, a indiqué le mois dernier qu’il ne se lancerait pas dans la campagne éclair et féroce qui s’annonce.

Devant une salle comble, le candidat du CHP, qui a rappelé être membre du parti depuis 39 ans, a promis de « lutter pour la démocratie » et d’être « un président impartial ».

Connu pour ses talents d’orateur ainsi que pour son opposition virulente au Parti de la Justice et du Développement (AKP) et au chef de l’État, Muharrem İnce s’est présenté comme un homme rassembleur alors que les partis d’opposition n’ont pas pu s’entendre sur un candidat unique pour le premier tour de la présidentielle : « Je serai le président de tous, des 80 millions de citoyens de la Turquie, des membres de l’AKP, du MHP, du Parti de la félicité, des électeurs de gauche comme de droite, des Alévis, des sunnites, des Turcs et des Kurdes ».

Cet ancien professeur de physique-chimie de 54 ans a rejoint le CHP dans les années 90. Député depuis 2002 dans la province de Yalova, dans le nord-ouest du pays, il est devenu le chef adjoint du CHP en 2007. M. İnce s’est présenté deux fois pour la direction du CHP contre M. Kılıçdaroğlu, la dernière fois remonte au début de l’année 2018.

Aujourd’hui, il promet aux Turcs de « reprendre leur avenir » en main : « Notre avenir nous échappe des mains. Ils détruisent notre joie de vivre, ils volent notre futur et celui de nos enfants. Notre peuple est au chômage, laissé sans nourriture, sans voix, sans souffle. C’est notre mission de leur montrer la voie à suivre », a déclaré Muharrem İnce après que Kemal Kılıçdaroğlu lui ait cédé la place sur scène.

Pour se faire, il compte se concentrer lors de sa campagne sur deux thèmes principaux : la lutte contre le terrorisme et la corruption : « D’abord, nous lutterons contre la terreur, peu importe d’où elle vient […] Puis, je poursuivrai ceux qui nous ont volé notre nation, qui ont soutenu le terrorisme et qui ont volé à cette nation ».

Muharrem İnce commencera officiellement à faire campagne le 5 mai lors d’un rassemblement dans sa ville natale, Yalova.

Outre Recep Tayyip Erdoğan, le candidat de cette formation kémaliste devrait affronter Selahattin Demirtaş (HDP, Parti démocratique des peuples), la dirigeante du nouveau parti İyi Parti (le Bon Parti), Meral Akşener, ainsi que Temel Karamollaoğlu (SP, Parti de la félicité). Meral Akşener et Temel Karamollaoğlu ont commencé à recueillir les 100 000 signatures requises pour pouvoir se présenter à l’élection du 24 juin.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *