Politique

Naturalisation des réfugiés syriens en Turquie ?

Hier soir, lors d’un discours prononcé après le repas de rupture du jeûne, le Président Recep Tayyip Erdoğan a annoncé que les 2,7 millions de réfugiés syriens ayant trouvé refuge en Turquie pourraient demander la citoyenneté.  

Recep_Tayyip_Erdoğan_Senate_of_Poland_01

« Nous allons aider nos amis syriens en leur offrant l’opportunité d’acquérir, s’ils le désirent, la nationalité turque », a déclaré le chef d’Etat alors qu’il se trouvait dans la province de Kilis. « Nous vous considérons comme nos frères et nos sœurs […] la Turquie est également votre patrie », a-t-il ajouté.

S’il n’a pas précisé les modalités de ce processus, en l’occurrence les critères d’admissibilité et le temps nécessaire à son accomplissement, des internautes ont déjà réagi en critiquant cette annonce. Le mot dièse #ülkemdeSuriyeliistemiyorum (#JeNeVeuxPasDeSyriensDansMonPays) était d’ailleurs parmi les plus utilisés dans le pays dans les heures suivant la déclaration.

Considéré comme certains comme une « manœuvre » pour augmenter ses électeurs dans le cas où un référendum sur la Constitution avait lieu, ce discours s’ajoute aux nombreux que le chef d’Etat a prononcé durant ce mois de Ramadan, appelant notamment à un référendum sur les négociations de l’UE, toujours sans donner de détails sur la présumée mesure gouvernementale. Reste à voir si ce mois aussi s’achèvera sans que soit donnée de suite à cette déclaration.

Yasmine Mehdi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *