International, Le choix de la rédaction, Politique

Nelson Mandela, l’homme de la réconciliation s’est éteint à l’âge de 95 ans

Nelson MandelaNelson Mandela est mort ce jeudi 5 décembre 2013 à l’âge de 95 ans. Nelson Rolihlahla Mandela connu sous le nom de Madiba a été un homme clef dans l’histoire de l’Afrique du Sud au XX siècle. Considéré comme l’icône de la lutte contre le système d’apartheid, Nelson Mandela a combattu pratiquement toute sa vie pour que l’égalité raciale, la démocratie, la paix soient consacrées en Afrique du Sud.
La nation Sud Africaine est historiquement une nation dite « arc en ciel » dans la mesure où coexiste de nombreux peuples. A côté des peuples autochtones, depuis le 17 siècle, une partie des hollandais se sont en effet installées en Afrique du Sud. Les hollandais y ont construit leur vie et constituent jusqu’aujourd’hui une partie de la nation Sud-Africaine. Les britanniques, quant à eux ne sont apparus qu’à partir de 1815. C’est donc véritablement une mosaïque de peuples qui caractérisent la nation sud-africaine.

Madiba l’avait compris. Ses idées allaient dans ce sens car tel qu’il le déclarait dans son procès : « Au cour de ma vie, je me suis entièrement consacré à la lutte du peuple africain. Mon idéal le plus cher a été celui d’une société libre et démocratique dans laquelle tout le monde vivrait en harmonie avec des chances égales ».
Ses convictions, son engagement personnel se sont construit à travers son enfance, son parcours, ses expériences. L’histoire de Nelson Mandela commence en effet à Tembu, un petit village de Tanskei où il y voit le jour en 1918. Destiné à être conseiller du Roi, la mort prématuré de son père le conduit à quitter son village pour les bancs de l’école. Il fréquente par la suite l’université de Fort Hare où il prend conscience des ségrégations commises à l’encontre des communautés noires. C’est dans ce contexte que Nelson Mandela s’engage dans une lutte pacifique. Il rejoint le parti du Congrès Nationale Africain en 1942, année même où la loi d’apartheid fut établit. Il multipliera les campagnes de sabotages au point qu’en 1962, s’opposant au gouvernement, il sera arrêté et emprisonné pour 28 ans de rétention.
La libération de Nelson Mandela le 11 Février 1990 marque un tournant dans l’histoire de l’Afrique du Sud. Pour la première fois dans l’histoire de l’Afrique du Sud, la communication est rétablit entre les 2 camps protagonistes. Sous la pression de la communauté internationale, l’Etat présidé par Frederik de Klerk décide d’inscrire leur politique dans une logique de réconciliation et de négociation avec la communauté noire. Le 9 mai 1994, le verdict tombe Nelson Mandela devient le premier président noire issu d’une élection multiraciale. Nelson Mandela est surtout connu pour avoir été l’un des dirigeant les plus investit dans la lutte contre le système d’apartheid. Cette lutte lui valu le prix Nobel de la paix en 1993.
Il a été l’homme qui a su fédérer la nation Sud-Africaine autour de ses convictions, de ses idéaux et servir de référence aux générations futures.

Selon Jacob Zuma, le président sud africain « c’est une grande tristesse pour toute l’Afrique ». Pour Ban Ki-Moon, secrétaire général de l’ONU : « C’était un géant de la justice pour l’humanité. Sa vie a été un exemple, pour construire un monde meilleur ». Les témoignages des hommes politiques se succèdent et démontrent l’importance de ses actes qui ont changé le cours de l’humanité. Nelson Mandela s’est éteint ce jeudi 5 décembre 2013 à l’âge de 95 ans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *