Cinéma, International

Les nominés à l’Oscar du Meilleur Film Etranger au Istanbul Modern

Le cinéma du musée d’art moderne d’Istanbul projette du 11 au 21 janvier une sélection de films nominés dans la catégorie du Meilleur Film Etranger à la 90ème cérémonie des Oscars qui aura lieu en mars prochain.C’est un rendez-vous à ne pas manquer pour tous les cinéphiles stambouliotes, et c’est surement déjà une habitude pour les plus passionnés d’entre eux. Comme tous les ans, la salle de cinéma de l’Istanbul Modern, situé dans le quartier de Beyoğlu, sur la rive européenne de la ville, diffuse en janvier une partie des films nominés à la cérémonie des Oscars dans la catégorie Meilleur Film Etranger.

Ainsi, treize longs-métrages seront projetés durant six jours dans la salle de cinéma du musée, permettant aux spectateurs de découvrir ou de redécouvrir une sélection de films qui ont marqué les box-offices étrangers. Parmi eux figure l’oeuvre du réalisateur français Robin Campillo, « 120 battements par minutes ». Elle raconte l’histoire des militants d’Act Up-Paris, une association qui lutte, au début des années 1990, pour les droits des personnes touchées par le sida. Un film à succès qui est reparti avec le Grand Prix au Festival de Cannes en 2017.

Au programme également, le drame du suédois Ruben Östlund « The Square », Palme d’or lors de la dernière édition du Festival de Cannes, qui élabore une satire audacieuse des valeurs occidentales contemporaines par le biais de son héros principal. Le long-métrage russe d’Andreï Zviaguintsev, « Loveless », fait aussi partie de la sélection, tout comme « Zama », une oeuvre cinématographique de la réalisatrice argentine Lucrecia Marte.

L’ensemble de ces films n’a cependant pas réussi à passer l’épreuve de présélection de la 90ème cérémonie des oscars dans la catégorie Meilleur Film Etranger, dont les résultats ont été rendus publics dans la nuit du 14 au 15 décembre 2017. Sur les 92 films envoyés par les différents pays candidats cette année, seulement neuf ont en effet été sélectionnés par les deux commissions en charge de cette mission.

La France ne sera donc pas représentée cette année, « 120 battements par minutes » ayant échoué à l’épreuve intermédiaire. C’est également le cas du long-métrage « Ayla : The Daughter of the War », choisi pour représenter la Turquie. Cette oeuvre, qui raconte la relation émouvante et paternelle entre un soldat turc et une jeune orpheline coréenne durant la guerre de Corée, ne figure pas parmi la liste des films encore en lice. Les cinq longs-métrages officiellement nommés pour concourir dans la catégorie du Meilleur Film Etranger seront finalement dévoilés le 23 janvier prochain. Le grand vainqueur recevra sa mythique statuette lors de la 90ème cérémonie des Oscars qui se tiendra le 4 mars prochain.

Jean-Baptiste Connolly

Crédit photo : Julia Prioult

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *