Art, Culture, Découverte, Société, Tourisme

Nouveau musée à Uşak dédié aux trésors de Karun

Dans la province d’Uşak en Turquie, les travaux concernant le projet d’un nouveau musée en vue d’exposer les célèbres trésors de Karun (Crésus) ont été achevés. Les trésors de Karun, composés de 432 pièces appartenant au roi de Lydie Crésus, mais aussi la broche « hippocampe », pièce maîtresse du trésor de Karun, seront exposés dans le musée d’Uşak. Ce fabuleux musée exposera ainsi ces précieux trésors et notamment ce somptueux bijou en or vieux de 2600 ans dans un environnement moderne.

Crédit photo : Hürriyet

La plupart des objets appartenant au roi de Lydie Crésus, ayant vécu entre 560 av. J.-C. et 546 av. J.-C., dont la broche d’hippocampe, seront exposés dans le musée d’Uşak dès ce mois-ci.

 Symbole de la richesse des trésors de Crésus, la broche d’hippocampe a suscité de nombreuses affaires médiatiques entourant notamment deux vols dont le dernier s’est produit en 2005 dans l’ancien musée d’Uşak. Ayant regagné sa terre natale depuis 2013, cette pièce maitresse du trésor de Karun retrouvera son public dans un cadre exceptionnel. Ce qui la rend si spéciale, c’est la qualité de l’or massif utilisé, la finesse des ornements notamment de la créature ailée. Cette broche unique est estimée à des millions de livres turques.

Le trésor de Karun date du VIIe siècle av. J.-C.. Il est composé d’objets en or, en argent et en verre qui ont été découverts près d’Uşak, dans les tumulus funéraires de Toptepe, İkiztepe et Aktepe, situés près du village de Güre à Uşak, en 1965, 1966 et 1968 par des chasseurs de trésors. Ils seront par la suite introduits clandestinement dans des pays étrangers. En 1985, la collection de 432 pièces était exposée au Metropolitan Museum de New York. Après une longue bataille juridique, en 1993 la collection a été rendue à la Turquie.

Le gouverneur d’Uşak, Salim Demir, a déclaré à l’Agence Anadolu que la construction du musée d’archéologie d’Uşak était terminée et que les dernières dispositions étaient prises pour ouvrir le musée aux visiteurs au courant du mois de mai. Concernant le budget des travaux, M. Demir rajoute que le musée moderne, qui exposera près de 2 500 artefacts de diverses périodes, a coûté 16 millions de lires.

Le musée de deux étages recouvre une superficie de 14.500 mètres carrés. Un secteur a été  spécialement aménagé pour les objets les plus précieux. L’ancien musée disposait seulement d’une surface de 900 mètres carrés pour l’exposition des objets. Ainsi, Salim Demir a souligné que « les Trésors de Karun obtiendront ce qu’ils méritent dans le nouveau champ d’exposition ». Le musée est par ailleurs équipé de la dernière technologie pour assurer la sécurité du trésor.

L’impressionnant musée d’Uşak aura en inventaire 43.000 artefacts selon Demir, mais il explique que le musée n’exposera que «  les 2 500 artefacts les plus importants, qui seront alternés de temps en temps ».

 Selon le directeur du musée d’archéologie d’Uşak, Şerif Söyler, l’objectif de ce nouveau musée est aussi d’attirer de nombreux visiteurs afin de contribuer à l’économie de la ville. Söyler déclare que « Le musée a été construit avec les dernières technologies. Au premier étage, nous avons des artefacts de l’ère paléolithique à l’ère de la République qui seront exposés dans l’ordre chronologique. Avec les artefacts retirés des anciennes villes d’Acmonia et Sebaste, nous ravivons la Banque Ottomane et Monnaie dans la section des pièces de monnaie. Au deuxième étage, nous exposons les artefacts de la civilisation lydienne et les trésors de Karun. Six courts métrages mettant en vedette l’histoire de la ville sont également projetés dans le musée ».

Tülin Ağaç

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *