Art, Culture, Découverte, Société, Tourisme

Le nouveau musée de Çanakkale accueillera les trésors troyens

Le nouveau musée de Troie, situé dans la province de Çanakkale, dont l’ouverture est prévue pour août, accueillera de nombreux trésors troyens. C’est avec la décision du ministère de la Culture et du Tourisme que le transfert a été organisé à partir de quatre musées de Turquie.

Ainsi, il est prévu de transférer les artefacts en or du musée d’archéologie d’Istanbul découverts en 1873 par l’archéologue Heinrich Schliemann et qui avaient fait l’objet de contrebande ainsi que la tablette cunéiforme de Boğazköy. Le nouveau musée accueillera également le célèbre livre d’Homère, l’« Iliade », du palais de Topkapı. De nombreuses découvertes dont celles retournées par les États-Unis en 2012 au Musée des Civilisations anatoliennes d’Ankara seront exposées. Cela comprend notamment une statue d’Homère. Le musée de Troie exposera aussi cinq pièces de monnaie provenant du Musée d’archéologie d’Izmir.

Malgré le refus initial du musée d’archéologie d’Istanbul de donner des pièces originales de sa collection exposée depuis l’ouverture du musée en 1880, et la même objection de la part du palais de Topkapı, le ministère de la Culture a ordonné le transfert invoquant que les artefacts originaux devraient être donnés au nouveau musée afin d’aider à ramener plus d’artefacts de Troie de l’étranger.

Le ministre de la Culture et du Tourisme, Numan Kurtulmuş, a déclaré qu’il était important de créer un nouveau musée dédié à Troie notamment pour le retour des artefacts de cette cité antique après les actes de contrebande dont ils ont fait l’objet.

Le ministre Kurtulmuş ajoute par ailleurs que « Les artefacts sont davantage mis en valeur dans leur lieu d’origine. J’ai été désolé quand j’ai vu les artefacts de Troie au Musée Pouchkine, en Russie. Nous allons transférer tous les artefacts que nous saisissons à l’intérieur de nos frontières. Nous transférons actuellement les artefacts de Troie au nouveau musée et nous nous battrons pour le retour d’autres artefacts issus de contrebande ».

Tülin Ağaç

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *