International, Société, Sport

Un nouveau record du plongeur turc

Le célèbre plongeur turc Cem Karabay, plus connu sous le nom d’« aquarium man », se prépare pour un nouveau record du monde de plongée en eau salée qui se déroulera le 23 avril prochain.

Crédit photo : Hürriyet Daily News

L’objectif de cette plongée est de battre le record de 2016 établi en Norvège, à Eidkjosen, par le plongeur Nils-Roar Selnes qui a passé 15 heures et 10 minutes sous l’eau. Cem Karabay a déclaré à l’Agence Anadolu que son projet représente « le record le plus dur de ma vie ». Son objectif : passer 23 heures et 4 minutes !

Ce passionné de la plongée et de la mer, accompagné d’une équipe professionnelle composée d’une vingtaine de personnes, maintient un rythme de travail soutenu avec des entraînements réguliers effectués tous les jours au parc marin de l’île de Gökçeada, la plus grande de Turquie.

Notons que le choix de la date du 23 avril n’a pas été effectué au hasard. En effet, le plongeur réalise ses tentatives de record à des dates ayant une signification particulière. Il privilégie en général les fêtes nationales turques. Or, le 23 avril coïncide avec la Journée nationale de la souveraineté et de l’enfance en Turquie.

En 2009, le célèbre plongeur effectue son premier record de plongée avec 135 heures 2 minutes et 19 secondes sous l’eau dans un environnement contrôlé (piscine). Il entre ainsi dans le livre Guinness des records du monde en tant que premier plongeur turc. Puis, en 2011, il bat son propre record en plongeant 192 heures 19 minutes 19 secondes. Ce nouveau record lui vaut le titre de « l’homme ayant vécu le plus longtemps sous l’eau ».

Organisée par le Livre Guiness des records, sa tentative du 23 avril sera encadrée par un arbitre missionné par l’organisation, Şeyda Subaşı Gemici. La plongée débutera à 11h au parc marin TUDAV situé à Gökçeada, dans la province de Çanakkale. Cem Karabay plongera jusqu’à six mètres de profondeur. Il y nagera, se nourrira et dormira en compagnie d’un cheval de Troie, symbole du lieu. Karabay affirme : « Je suis capable de manger, boire de l’eau, faire du sport et dormir sous l’eau confortablement ». Son véritable défi sera donc de résister au courant. Mais le sportif ne se décourage pas et semble déterminé à repousser ses limites.

Surplombant la plaine le long de la côte égéenne turque, Troie est l’un des sites archéologiques les plus célèbres du monde datant de 4.000 ans. Ainsi, le souhait de Karabay est également d’en finir avec la confusion sur Troie d’où la présence d’un cheval de Troie sur le lieu de l’éventuel exploit. Celui-ci explique en effet que « tout le monde suppose que Troie est en Grèce. Grâce à ce record, nous aimerions à la fois remporter une victoire importante et rappeler que Troie est en Turquie, à Çanakkale ».

Ce passionné qui désire toujours repousser ses limites projette de battre tous les records du monde de plongée sous-marine. La tentative d’exploit du 23 avril sera diffusée en direct sur son site : www.cemkarabay.com.

Tülin Ağaç

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *