Environnement, Société

Une nouvelle forêt au nord d’Istanbul

L’agence Anadolu rapporte que, dès septembre, une nouvelle forêt sera ouverte au public au nord de la ville d’Istanbul.

Crédit photo : Daily Sabah

Un poumon à quelques kilomètres du cœur de la jungle de béton, c’est le projet qui est en cours à Istanbul. Une bouffée d’oxygène pour les plus de 15 millions d’habitants que compte la métropole.

Située au nord du lac du barrage d’Alibeyköy, la forêt s’étendra sur une surface de 5,2 millions de mètres carrés dans laquelle on comptera 8 167 arbres et 420 000 arbustes.

Les travaux d’aménagement de cet espace sont encore en cours. Ils devraient s’achever à la fin de l’été afin que les stambouliotes puissent accéder à cet espace vert d’ici septembre.

La forêt accueillera également plusieurs installations, dont des restaurants, des cafés, différents kiosques et des tours d’observation. Nos amis les bêtes ne sont pas oubliés, des abris pour animaux devraient être installés. Par ailleurs, des ateliers de cerfs-volants seront organisés pour le plus grand bonheur des enfants.

Ce projet s’inscrit dans la volonté de mettre en avant et de protéger la flore très riche d’Istanbul mise en péril en raison de la pollution et de la bétonisation de la ville.

Selon l’agence Anadolu, au cours des 15 dernières années, 21 millions de jeunes arbres ont été plantés dans diverses parties de la ville tandis que 12 forêts situées en zone urbaine et 123 zones de loisirs ont été créées dans la métropole. Chaque année, 2 000 hectares sont boisés et 2 millions d’arbres sont plantés à travers Istanbul, où les forêts et la verdure couvrent encore 43,9% de la ville bien que ces zones soient dispersées. En dehors des travaux de reboisement, le ministère des Eaux et forêts réhabilite également les anciennes zones minières présentes autour de la ville.

Camille Saulas

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *