Automobile, Economie, Société

Nouvelle signalétique obligatoire pour les taxis d’Istanbul

Mardi 27 mars, la municipalité métropolitaine d’Istanbul a annoncé que les taxis d’Istanbul seront désormais équipés d’une signalétique lumineuse obligatoire. Ainsi, selon la couleur du panneau installé sur le toit du taxi – verte, rouge ou orange -, les stambouliotes pourront savoir si le véhicule transporte ou non des passagers.

Ce nouveau système lumineux a pour objectif de faciliter la vie aux clients qui seront plus à même de connaitre la disponibilité des taxis. Le panneau installé sur le toit deviendra vert quand le taxi est vide, orange lorsqu’il est réservé ou lorsqu’il est en route pour prendre un client et rouge si celui-ci transporte un passager.

La municipalité d’Istanbul dénombre actuellement 4.000 taxis équipés de cette signalétique à Istanbul qui compte au total 17.193 taxis. Ces taxis sont gérés par l’application iTaksi de la municipalité.

Parallèlement, cette application développée par des ingénieurs turcs dans le cadre du plan stratégique de la Direction des transports de la municipalité permet de collecter et de compiler des données intérieures et extérieures au taxi. Le système doté de capteurs a pour but d’assurer la sécurité et le confort des utilisateurs en mesurant notamment les températures extérieures, la qualité de l’air, le volume sonore extérieur, ainsi que la congestion du trafic. L’application permet d’autre part d’établir l’itinéraire le plus rationnel, le plus court ou le plus économique pour chaque destination.

Le directeur adjoint de la Chambre de commerce des taxis d’Istanbul, Veli Yurt, a déclaré au quotidien Daily Sabah que le nombre d’utilisateurs de l’application devrait augmenter prochainement puisqu’un appel d’offres sera lancé le 12 avril concernant les systèmes iTaksi.

Outre le bras de fer entre les taxis traditionnels et Uber à Istanbul, les taxis jaunes bénéficient d’une mauvaise réputation. Ils ont ainsi été la cible d’une réaction négative qu’ils n’avaient pas anticipée lorsqu’ils menaient leur combat face à Uber. Ainsi, l’obligation imposée par la municipalité vise aussi à améliorer la réputation des taxis jaunes d’Istanbul. Toujours dans cet objectif, une étude poussée est actuellement réalisée par la municipalité qui prévoit d’installer 500 stations de taxis (i-Durak) qui seront dotées d’un système d’appel de taxi géré par ordinateurs portables. Ce système permettra de contrôler à distance et constamment les taxis.

Tülin Ağaç

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *