Art, Culture

Olivier Moulin, le pianiste qui a enchanté les mélomanes de Notre Dame de Sion

Dans le cadre de la saison musicale 2014-2015 de Notre Dame de Sion à Istanbul, l’établissement a accueilli le jeudi 9 octobre le pianiste français Olivier Moulin hier, qui a fait la part belle aux œuvres de Debussy, Rameau et Ravel.

olivier moulin19h45. Le silence remplit la salle, dans une ambiance intimiste, un piano à queue trônant, seul, sur la scène de la salle de concert du lycée Notre Dame de Sion. Olivier Moulin, jeune pianiste, s’avance, salue son public et entame son programme consacré aux suites françaises. La suite Bergamasque de Debussy résonne d’emblée à travers le prélude, le menuet, pour enfin laisser place à la magie du « Clair de Lune ». Parenthèse enfantine et légère avec le « Passepied », l’artiste marque ensuite une pause avec son hommage à Rameau. Et le public, agréablement surpris par ce jeune pianiste talentueux, en redemande. Le pianiste, qui brille par l’aisance et la douceur de son interprétation, poursuit alors méthodiquement son programme, dans une facilité déconcertante. Habité par son instrument, Olivier Moulin laisse ses doigts courir sur le clavier, dans la liberté de la maîtrise, où l’interprétation dépasse toute notion de rigueur. Aucun murmure dans la salle, l’audience retient sa respiration, dans le respect de cette œuvre magistrale de Rameau qu’est la Suite en mi mineur. Après la pause, c’est à Ravel qu’Olivier Moulin consacrera la dernière partie de son récital avec Le tombeau de Couperin, toujours dans cette même perspective alliant maîtrise et légèreté.

Acclamé, chaleureusement applaudi, Olivier Moulin quitte son premier récital stambouliote sur une excellente note. Le public était conquis et le lycée Notre Dame de Sion confirme alors sa programmation de qualité. Nous avons hâte de voir la suite de cette saison musicale 2014-2015, toujours aussi alléchante et minutieusement étudiée. Notre Dame de Sion vous attendra à nouveau le jeudi 23 octobre à 19h30 avec la réception du « Borusan Quartet » et de la pianiste prestigieuse Gülsin Onay.

Myriam Saqalli

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *