Culture, Découverte, Société

Orhan Pamuk expose ses photos d’Istanbul

Le centre culturel YapıKredi est l’hôte d’une exposition de photographies de l’écrivain Orhan Pamuk, seul écrivain turc à avoir reçu le Prix Nobel de littérature en 2006, prises depuis le balcon de son domicile à Istanbul entre décembre 2012 et avril 2013.

L’exposition présente plus de 600 photos prises par Orhan Pamuk. Les clichés révèlent la subtilité et le changement constant de la vue que l’écrivain a d’Istanbul depuis son balcon. Ces images ont été sélectionnées parmi plus de 8 500 photos prises sur un laps de temps de cinq ans. Elles sont le résultat d’un immense travail créatif qui a pu voir le jour grâce à l’achat par M. Pamuk d’un appareil photo digital dernière génération.

On aperçoit dans ces vues panoramiques d’Istanbul, le Bosphore, la Corne d’Or, la mer de Marmara, les îles situées à l’est de la ville telles que les Îles aux Princes, mais aussi les montagnes à l’horizon, ou encore les ferrys ; le tout agrémenté d’une myriade d’effets de lumière et avec des atmosphères différentes.

Lors d’une conférence de presse qui s’est tenue en début de semaine afin de marquer le lancement de l’exposition, Orhan Pamuk a expliqué que, en prenant et en exposant ces clichés, il avait pour ambition de préserver cette beauté éphémère et de capturer tout ce qui l’entoure afin d’en faire une sorte d’encyclopédie.

« Je suis tombé amoureux de ce besoin de regarder la vue (depuis mon balcon) encore et encore, de manière plus précise, et de prendre des photos, car je trouvais que c’était trop compliqué d’écrire ce que je voyais », a déclaré l’écrivain.

Ce dernier ajoute : « La vue de mon balcon m’a invitée à la quiétude et à l’introspection. Cela m’a permis de laisser de côté les problèmes matériels au profit de réflexions plus intellectuelles ».

Orhan Pamuk n’était pas très enclin à partager ses photographies dans un premier temps, mais, cinq années plus tard et après les avoir retrouvées afin d’en faire un livre intitulé « Balkon », il a réalisé que ce n’était pas seulement des clichés représentant des paysages, mais le reflet de son âme.

« Dans le laps de temps qui s’est écoulé, chaque cliché m’a paru être transformé en un signe de ma sombre et lugubre forme pendant ces semaines-là », explique l’intéressé.

Organisée par le célèbre éditeur allemand Gerhard Steidl, l’exposition « ORHAN PAMUK – BALKON PHOTOS » se tiendra jusqu’au 27 avril au centre culturel YapıKredi, situé sur l’avenue İstiklal, aux abords du lycée de Galatasaray.

Mehdi Abdsalam

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *