Art, Culture, Découverte, Société

Ouverture du musée Odunpazarı dans la ville d’Eskişehir

Le 7 septembre dernier, un musée à l’allure particulière a ouvert ses portes dans la ville d’Eskişehir en Anatolie centrale.

Un design singulier

Le musée d’art moderne Odunpazarı présente en effet une architecture peu banale puisqu’il a été en partie réalisé par la firme japonaise Kengo Kuma and Associates. Le musée d’Odunpazarı est ainsi une subtile synthèse entre architecture traditionnelle ottomane et japonaise.

Le bâtiment de 4500 m2 est constitué d’un groupe de blocs qui sont carrés et entourés de poutres en bois empilées les unes sur les autres, reprenant ainsi quelques caractéristiques propres au quartier d’Odunpazarı, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012. Il s’agissait d’un quartier historique ottoman célèbre pour ses maisons en bois datant du XIXème siècle.

Un musée à vocation universelle

Si le style architectural du bâtiment symbolise le mélange des cultures, c’est bel et bien pour correspondre à l’image du musée puisqu’il est écrit sur le site internet de ce dernier qu’Odunpazarı a vocation à être « une plate-forme où l’art moderne et contemporain de Turquie et du monde entier sera exposé avec un point de vue universel, une plate-forme qui permet le dialogue interculturel ».

Plus encore, si l’on en croit les mots de M. Polimeks, l’un des fondateurs, le musée « aura des aspects locaux et internationaux, et deviendra une plate-forme destinée à apporter […] une visibilité à de nombreuses formes d’art ».

Le musée a donc une double vocation à l’universalité, tant dans la pluralité d’art qui y sera exposé que dans sa dimension interculturelle.

Des intérêts multiples

La construction d’une telle structure dans cette ville d’Eskişehir a une portée qui dépasse le simple enrichissement culturel. En effet, le musée a également comme objectif de contribuer à l’attrait économique et touristique de cette ville et de sa province. Comme l’a souligné Akio Miyajima, représentant japonais à Ankara, le musée « augmentera le charme de la ville et renforcera également les relations bilatérales entre la Turquie et le Japon ».

Outre ce double intérêt économique et diplomatique, le musée se veut également un outil pédagogique en particulier pour la jeunesse. En effet, le musée Odunpazarı souhaite accélérer le développement culturel notamment en donnant « aux jeunes et aux enfants l’occasion de profiter du musée tout en découvrant l’art au travers d’ateliers ».

Victor Mottin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *