Economie, International, Politique, Société, Tourisme

Ouverture du nouvel aéroport d’Istanbul en octobre

Le troisième et plus grand aéroport d’Istanbul ouvrira ses portes le 29 octobre, a annoncé samedi le ministre des Transports, Ahmet Arslan, alors qu’il visitait le chantier.

Aéroport Atatürk

Cité samedi par l’agence de presse officielle Anatolie, le ministre des Transports turc a souligné que 80% de la construction était achevée. L’aéroport appelé à être le plus grand de Turquie sera inauguré le 29 octobre à l’occasion du 95e anniversaire de la création de la République de Turquie.

Si environ 10,2 milliards de dollars ont été investis dans ce projet, le nouvel aéroport permettra d’accueillir 114 avions simultanément, emploiera 225.000 personnes et desservirait 3 000 vols par jour lorsqu’il sera pleinement opérationnel, a déclaré le ministre.

En outre, lorsque la première phase de l’aéroport sera terminée, il aura la capacité d’accueillir 90 millions de passagers. Après quatre étapes à franchir, l’aéroport devrait avoir une capacité d’accueil de 150 millions de passagers et offrira des vols vers plus de 350 destinations pour près de 100 compagnies aériennes.

Après l’inauguration du 29 octobre, l’aéroport Atatürk d’Istanbul (l’un des cinq aéroports les plus fréquentés d’Europe) fermera ses portes. En effet, M. Aslan a expliqué que les vols entrants seront dirigés vers le nouvel aéroport depuis l’aéroport d’Atatürk, avant de préciser que la transition vers le nouveau site sera complétée dans les 48 heures.

Depuis l’arrivée à la présidence de l’ancien Premier ministre Recep Tayyip Erdoğan, la Turquie a construit des lignes à grande vitesse, des ponts suspendus et des tunnels sous-marins pour stimuler l’industrie de la construction et la demande intérieure.

Le troisième aéroport d’Istanbul fait partie de ces mégaprojets de la Turquie qui incluent un troisième pont sur le Bosphore, le pont Yavuz Sultan Selim, qui a été inauguré en août 2016, mais aussi la construction de l’immense canal d’Istanbul d’une longueur de 45 km, pour une largeur de 400 mètres et une profondeur de 25 mètres dont l’objectif est d’alléger une partie du trafic du détroit du Bosphore qui relie la mer Noire à la mer de Marmara.

Camille Saulas

 

 

 

 

2 Comments

  1. la turquie n’etait rien sans erdogan premier ????

  2. nongpraw

    Elle a passé le Bosphore à pied sec, avec sa cargaison de fioles qui sont (le mot grec pharmakos le dit) potion aussi bien que poison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *