International, Politique

Le pape François en Turquie pour le week-end

Dès aujourd’hui, le Souverain pontife sera présent en Turquie pour un voyage de trois jours. À Ankara comme à Istanbul, cette visite aura deux mots d’ordre : le dialogue interconfessionnel, si important dans la région, et la place des chrétiens d’Orient dans le contexte de leur persécution par l’État islamique.

Présent ce vendredi à Ankara pour y rencontrer le président Erdoğan et le Premier ministre Davutoğlu, le pape François se rendra ensuite à Istanbul où il visitera Sainte-Sophie, la Mosquée bleue ainsi que l’église orthodoxe de Balat. Le discours du pape sera naturellement très attendu au sujet des chrétiens d’Orient, communauté hélas coutumière des persécutions mais dont le sort dans la région s’est considérablement aggravé.

pape Francois turquieLa venue de l’argentin intervient quelques jours seulement après sa sortie très remarquée devant le Parlement européen à Strasbourg où il avait appelé l’Europe, qu’il a comparé dans sa forme actuelle à « une grand-mère stérile qui n’est plus féconde », à « devenir une référence pour l’humanité » en s’ouvrant aux migrants clandestins et en les aidant pour éviter que la Méditerranée devienne « un grand cimetière ». Dans ce contexte, on peut se demander de quelle nature sera son message pour la Turquie, pays candidat à l’adhésion.

Pour rappel, sur les quelque 76 millions de citoyens turcs, les chrétiens représenteraient un peu moins de 100 000 personnes. Parmi eux, environ 70 000 arméniens, 25 000 catholiques, près de 3000 membres du patriarcat grec orthodoxe et un millier de protestants/anglicans. A ce chiffre s’ajoute le flux de réfugiés chrétiens en provenance d’Irak et de Syrie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *