International

Le groupe de l’Etat islamique s’en prend à Jakarta

La série noire n’en finit pas, après les évènements tragiques de 2015 qui ont frappé un peu partout dans le monde, 2016 ne commence pas sous un meilleur jour. Après Istanbul il y a deux jours, c’est Jakarta, la capitale indonésienne qui est la cible d’attaques terroristes haineuses et méprisables.

attaques-jakarta

REUTERS/Darren Whiteside

Cinq kamikazes se sont faits exploser dans un Starbucks Coffee dans le centre de Jakarta, la capitale indonésienne, ce jeudi matin. La télévision locale a évoqué six explosions dans plusieurs endroits de la ville. Les déflagrations ont eu lieu dans un quartier du centre de Jakarta, abritant entre autres plusieurs agences des Nations unies et des ambassades. Sur place, après l’arrivée des forces de l’ordre, une fusillade s’est engagée.

Au moins deux civils ont perdu la vie en plus des cinq assaillants, tandis que cinq personnels de police et cinq civils (un civil néerlandais et quatre indonésiens) ont été blessés. Le groupe de l’Etat islamique a revendiqué l’attaque quelques heures plus tard.

Le président indonésien, Joko Widodo, a évoqué des « actes de terrorisme » et appelé ses concitoyens au calme. « Notre nation et notre peuple ne doivent pas avoir peur » a-t-il déclaré.

L’Indonésie est le plus grand pays musulman de la planète, rassemblant plus de 12 % des croyants. Jakarta avait déjà été touchée par des actions terroristes en 2009 avec neuf morts dans un hôtel du centre-ville, et en 2002, d’autres attentats terroristes avaient 202 morts à Bali. La police indonésienne était en alerte maximale pendant les fêtes de fin d’année, après avoir déjoué un attentat-suicide projeté à Jakarta pour le Nouvel An par des extrémistes présumés, dont certains liés à l’organisation de l’État islamique, selon la police.

Coralie Forget

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *