Chroniques, International, Politique, Société

Pologne 2016 : poursuite de la radicalisation à l’Est ?

En ce début d’année 2016, les tendances que nous avons pu déceler dans les interminables conséquences de la grande crise économique et financière de 2008 ne font hélas que se multiplier. Ainsi, la Hongrie est sous la férule d’un régime de plus en plus autoritaire dirigé par Viktor Orban, élu en 2010, puis réélu triomphalement aux législatives d’avril 2014. Le modèle dit de « démocratie illibérale » que celui-ci met en place prend pour modèle d’autres pays « exemplaires » selon lui en la matière, comme la Russie, l’Inde, Singapour ou encore la Chine. L’année 2015 a vu s’ajouter à la crise, déjà propice à la mise en place de ce type de régime, une série d’alertes terroristes sans précédent depuis ces vingt dernières années, ajouté à une véritable vague déferlante de plus d’un million de migrants et de réfugiés fuyant l’interminable guerre civile syrienne. Ceux-ci souhaitant principalement rejoindre l’Allemagne devaient passer par la route dite « des Balkans », transitant à la fois par le Sud Est européen et par des pays d’Europe centrale comme la Hongrie, qui, à l’instar d’autres pays de la région comme la Bulgarie ou plus tard la Slovénie, devait construire de véritables « murs de sécurité » afin de pouvoir contrôler ces flux gigantesques.

A tout cela devait s’ajouter une situation déstabilisée dans la région par la crise, puis la guerre en Ukraine depuis 2014, qui devait entrainer une véritable vague de radicalisation des pays d’Europe centrale et orientale, récemment entrés dans l’Union européenne, et qui rappelons le, sont avant tout de jeunes démocraties, fragiles tant sur le plan économique que sur le plan social. En ce début 2016, le cas de la Pologne est tout à fait emblématique. En effet, depuis aout 2015, le parti ultraconservateur Droit et Justice a remporté en premier lieu la présidentielle avec la victoire d’Andrzej Duda, victoire confirmée à l’automne 2015 avec le triomphe de ce même parti aux élections législatives, avec Beata Szydło. Derrière elle se trouve le dernier des deux frères Kaczyński, Jarosław, dont le frère Lech avait été premier ministre jusqu’à sa tragique disparition dans un accident d’avion en avril.

Dès janvier 2016, une loi sur le contrôle des médias publics fait la polémique tant elle rappelle justement la série de lois liberticides que Viktor Orban avait mises en place en Hongrie au début de la décennie.

La Pologne semble donc suivre ce chemin là aussi, le tout au milieu de discours xénophobes contre les vagues migratoires en cours, et d’un certain retour à une forme d’ordre moral, associé à d’autres lois en préparation visant au contrôle des diverses institutions publiques. Tout comme à l’époque au sujet de la Hongrie, l’Union européenne (UE) proteste, mais le Hongrois Viktor Orban a d’ores et déjà annoncé qu’il bloquerait toute tentative de sanction venant de l’UE.

Ainsi, le cas de la Pologne nous confirme qu’une vague de populisme déferle sur les jeunes démocraties centre-européennes et balkaniques. Comme souvent en Histoire, cette vague est la résultante de différents paramètres qui se rejoignent. En l’occurrence, la crise économique et financière de 2008, ajoutée au retour de la puissance russe dans la région avec son influence sur la guerre civile ukrainienne, et à présent les vagues terroristes, et la crise migratoire font que le terreau de développement de ces populismes est désormais en place.

Il semble peu probable que cela puisse changer à court terme tant la crise est loin d’être terminée et que la vague migratoire est loin de se tarir. Ainsi donc, cette évolution radicale de l’Est européen avec ces deux pays emblématiques en la matière que sont la Hongrie et à présent la Pologne, est incontestablement une donnée nouvelle qu’il va falloir prendre en compte pour l’avenir de l’évolution du continent européen.

Paris, le 15 janvier 2016, Dr Olivier Buirette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *