Culture, Economie

Un portrait de Soliman le Magnifique aux enchères de Sotheby’s à Londres

Cette semaine, un portrait du sultan ottoman Soliman le Magnifique et 311 œuvres issues de la collection « Arts du monde islamique » seront mis aux enchères à Sotheby’s, rapporte le quotidien Daily Sabah.

Lors de ces enchères qui auront lieu le 1er mai, de nombreuses pièces rares de la collection « Arts du monde islamique » seront mises en vente. L’Empire ottoman, qui a duré plus de 600 ans, y sera à l’honneur sous de nombreuses formes, notamment avec le portrait de Soliman le Magnifique, qui aurait été peint par l’un des disciples du célèbre peintre italien Gentile Bellini, et probablement commandé par des diplomates vénitiens en visite au palais ottoman. Cette œuvre est évaluée entre 250 000 à 350 000 £ (323 000 à 452 000 $).

L’une des pièces maitresse de la collection est la « Corne d’Or » en céramique d’Iznik. Datant de 1530 environ, c’est la pièce la plus précieuse de la collection. C’est la première fois qu’une telle œuvre est mise sur le marché depuis 1986, selon les informations communiquées par Sotheby’s. Sa valeur est évalué entre 300 000 et 500 000 £ (387 000 à 645 000 $).

Alexandra Roy, experte en arts du Moyen-Orient et en arts islamiques de Sotheby’s, a expliqué à l’Agence Anadolu que le portrait de Soliman le Magnifique et la « Corne d’Or » dataient de la même époque, ajoutant que la poterie d’Iznik avait connu son âge d’or sous le règne du sultan.

La collection comprend des œuvres datant du IXe siècle au XIXe siècle qui appartenaient à des collectionneurs d’Europe et du Moyen-Orient, a ajouté Alexandra Roy.

Un porte-turban ottoman en bois peint orné d’écailles de tortue et incrusté d’ivoire du XVIIIe siècle fait partie des pièces les plus intéressantes de la collection. Il comprend des inscriptions de vers du poète ottoman Mahtumi.

La vente aux enchères présentera également de nombreux fusils et épées ottomans, des peintures du couronnement du sultan Selim III ainsi que de nombreuses pierres précieuses et bijoux.

Enfin, un rare Coran miniature sur vélin d’Afrique du Nord, du Proche-Orient ou de Perse du XXe siècle sera mis aux enchères entre 70 000 et 90 000 £ (90 000 à 116 000 $).

La collection contient de nombreuses autres œuvres d’art provenant d’Inde, du Maroc, d’Europe et d’Asie centrale.

Youssra Erraoui

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *