Art, Découverte, Société

Première exposition pour la photographe Leman Dorsay

Leman Dorsay prend des photos depuis 15 ans, mais son travail est exposé pour la première fois depuis le 2 septembre à Beşiktaş, sur la rive européenne d’Istanbul.

On y découvre de nombreuses photographies de paysages d’Istanbul, en particulier des couchers de soleil sur le Bosphore ou des gratte-ciels se confondant avec les nuages. En effet, la nature prend une place importante dans les photographies de Leman Dorsay, et notamment sa confrontation avec le paysage urbain des villes modernes telles Istanbul.

C’est d’ailleurs cet intérêt de la photographe pour ce qui est à la fois naturel et moderne qui lui a permis d’effectuer de magnifiques clichés, conférant à des bâtiments, à priori peu intéressants du point de vue artistique, une dimension presque poétique.

« Dans les villes actuelles modernes, ce sont les nuages qui m’inspirent le plus »

Outre cette volonté de juxtaposer paysages urbains et naturels, ce qui ressort également de cette exposition est l’aspect très chaleureux d’une grande partie des clichés, la plupart de ces derniers étant colorés et lumineux à l’image des nombreuses photos d’encadrures de portes baignant dans le soleil.

Derrière chaque photographie un détail attire notre œil, que ce soit la forme d’un nuage ou bien l’orientation d’une ombre. Si Leman Dorsay a conscience de ces détails lorsqu’elle appuie sur le déclencheur, elle nous confie également avec un sourire que certains lui apparaissent une fois les photographies développées.

Victor Mottin

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *