International

Prise d’otages et braquage en France : les malfaiteurs courent toujours

Ce matin des individus armés se sont introduits dans un centre commercial de Villeneuve-la-Garenne, une petite ville des Hauts-de-Seine au nord de Paris. La police a libéré les employés retenus plusieurs heures durant par les braqueurs. Elle n’a en revanche pas réussi à les arrêter. Il n’y a eu aucun coup de feu tiré, ni aucun blessé.

Selon des sources policières citées par l’AFP, des malfaiteurs auraient pénétré dans la boutique de prêt-à-porter Primark du centre commercial avant son ouverture au public vers 6h30. Au nombre de deux ou trois, le groupe de braqueurs compterait un employé du magasin d’après des témoins. Pris de panique, 18 autres membres du personnel se seraient réfugiés dans un restaurant du centre commercial. Ils ont finalement été libérés par les policiers d’élite du RAID qui sont intervenus vers 10h30.

Primark

Magasin dans lequel se serait introduit par effraction les hommes armés.

La police quadrille toujours la zone à la recherche des hommes armés qui ont pris la fuite. Leur arrestation permettra de clarifier les motifs de leur intrusion dans ce centre commercial qui a ouvert ses portes il y a à peine plus d’un an. Avaient-ils la volonté de commettre une prise d’otage ? Les 18 salariés ayant visiblement choisi de se réfugier de leur plein gré dans un lieu à l’écart du grabuge. Ou voulaient-ils commettre un braquage ? L’employé qui ferait partie du groupe d’assaillants ayant alors pour rôle de les guider vers les stocks ou les caisses du magasin. S’il est difficile pour l’heure de qualifier précisément ce qui s’est passé ce matin à deux pas de la capitale, sa résonnance nationale reflète le climat de tension qui pèse sur le pays après les attentats de janvier et les évènements récents près de Lyon. Pour l’heure, aucun officiel n’a pris la parole pour commenter la séquence.

Jean Lannes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *