Société

Prison à vie pour deux militaires reconnus coupables de torture et de meurtre

ugur_kantarDeux militaires turcs ont été condamnés à de la prison à vie pour des actes de torture ayant entrainé la mort d’un jeune homme en service militaire, il y a près de quatre ans, à Chypre du Nord.

Le verdict est tombé pour les deux militaires reconnus responsables de la mort, suite à des actes de torture, du jeune Uğur Kantar, en 2011. Quatre ans après les faits, ils ont été condamnés à une peine de détention à perpétuité pour le meurtre du jeune homme, qui effectuait alors son service militaire.

Il avait été torturé à mort le 12 octobre 2011, alors qu’il effectuait son service dans la partie nord de l’île de Chypre. Après l’avoir « roué de coups de pied, frappé et giflé au visage », ses bourreaux avaient prolongé le supplice en le torturant et en l’exposant au soleil plusieurs heures durant, avant qu’il ne finisse par succomber à ses blessures.

Outre les deux militaires responsables du drame, des poursuites étaient également encourues par les responsables de la prison militaire où la victime effectuait son service, Ayhan Sentürk, Özkan Belmen et Ahmet Yurdusevdi, ce pour « manquement à leurs devoirs ». Le procureur a axé sa plaidoirie sur l’idée que ces derniers avaient fermé les yeux sur ces actes de torture et n’avaient pas alerté l’administration pénitentiaire.

Ayhan Sentürk a finalement hérité d’une peine de sept ans de suspension, tandis que les deux autres responsables ont eux été acquittés. La famille de la victime semblait satisfaite à la lecture du verdict, quoique se réservant, par la voix de son avocat, le droit de faire appel de la décision de sept ans de suspension pour Sentürk, peine qu’elle juge trop légère.

Uğur aurait du terminer son service militaire moins de deux semaines après ce tragique évènement. Un service militaire qui reste toujours en vigueur en Turquie malgré quelques assouplissements, qui relèvent surtout de considérations économiques. Dernièrement, le Parlement avait ainsi adopté une exemption de service militaire pour les hommes de plus de 27 ans, en contrepartie de la modique somme de 18 000 TL…

Pierre Debly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *