Art, Culture

RANDEVU du Printemps Des Artistes à Istanbul du 7 au 17 avril

Qu’est-ce que le Printemps des Artistes ?

Le Printemps Des Artistes (PDA pour les initiés) est une exposition-vente d’œuvres d’art à but caritatif qui se tient chaque printemps dans la prestigieuse galerie du Lycée Saint Pulchérie. L’objectif de l’événement est double : faire découvrir au public de nouveaux artistes stambouliotes et récolter d’importants fonds pour aider des œuvres caritatives.

Au fil des années, le PDA est devenu un véritable rendez-vous culturel de la communauté expatriée francophone et internationale, ainsi que des milieux francophiles et artistiques turcs.

Pour cette 11e édition, le PDA se veut un « Randevu» à la rencontre de nouveaux artistes, de projets caritatifs, d’expériences de vie, de cultures diverses … tout simplement un croisement entre Orient et Occident.

Toutes les œuvres d’art exposées au PDA sont à vendre, 30% des recettes sont versées à deux œuvres caritatives, les 70% restants aux artistes. Cette année, les fonds seront versés à l’Hôpital de la Paix et au Yusra Community Center

L’Hôpital de Lape            

(Fransiz Lape Hastanesi)

Cet hôpital installé à Istanbul depuis 1857 fut offert en 1902 aux sœurs de St Vincent de Paul par le sultan Abdul Hamid II. Toujours tenu par la Congrégation des Filles de la Charité, il continue d’accueillir des patients uniquement grâce à des dons privés. C’est naturellement que l’école Sainte Pulchérie, fondée elle aussi par les Filles de la Charité en 1846, prête son concours au PDA afin de lever des fonds au profit de cet hôpital.

Le Yusra Community Center a quant à lui été créé en avril 2016 dans le quartier de Balat à Istanbul. C’est un centre d’accueil, de ressources et de soutien aux femmes et aux enfants de familles de réfugiés du quartier. L’objectif du projet est d’offrir un lieu de socialisation et d’apprentissage aux enfants, mais aussi de soutenir et de former les femmes réfugiées pour les aider à reprendre confiance et à devenir autonome financièrement.

Le centre offre également des consultations médicales, un soutien psychosocial, juridique et administratif ainsi que des activités ciblées sur les besoins de formation des adolescentes.

Le PDA 2017 permettra de soutenir et financer un service de catering que veulent lancer les femmes du centre.

Quand ?

Vernissage le vendredi 7 avril 2017 à 18h30 – Nocturne le jeudi 13 avril 2017 jusqu’à 22h

Exposition du 8 avril au 15 avril, ouverte tous les jours de 14h à 17h.

Où ?

Sainte Pulchérie Fransız Lisesi

Çukurluçesme Sok.7 Parmakkapı 34433 Beyoğlu – İstanbul

0212 244 25 36

 Cette année, le Printemps des artistes vous donne Randevu avec 11 artistes renommés ou émergents, turcs ou étrangers, pour proposer une sélection unique de peintures, céramiques et photographies.

TOYGAN EREN

Diplômé de l’Université Eskisehir Anadolu, Toygan obtient un master en sculpture en 1998. Depuis, il expose en Turquie et à l’étranger et enseigne son art dans différentes universités.

Il se spécialise dans la technique de cuisson japonaise, le RAKU, étroitement lié à la philosophie Zen comme le sont ses travaux. Il a d’ailleurs remporté deux prix prestigieux avec cette technique.

ALEV ARASLI

Alev quitte le domaine de la finance pour se consacrer à sa passion, la céramique.

Elle ne jongle plus avec l’or et l’argent des marchés financiers, mieux que ça, l’or et l’argent vont passer entre ses doigts, elle va les utiliser, les travailler et les mêler à la céramique pour réaliser des objets, utiles ou décoratifs…À vous de choisir

HULYA OZDEMIR

Un brin gipsy, chaque femme que peint Hulya sort de son imagination…mais, à regarder de plus près nous retrouvons l’artiste dans chaque portrait. Les cheveux détachés, les habits colorés, le visage joyeux…tout comme elle. Illustratrice, Hulya utilise l’aquarelle avec finesse et détail.

 

IRFAN YAVRU

Les personnages orientaux peints par Irfan semblent tout droit sortis d’albums d’aventures. Chaque détail : turban, moustache, vêtement nous font plonger dans la Turquie intemporelle et un brin caricaturale.

VALÉRIE ÇELEBİ

Valérie est une artiste fidèle du PDA, elle nous donne de nouveau Randevu sur ses énormes cargos et tankers, qui font partie du quotidien des stambouliotes. Chaque jour, au rythme des saisons et de la circulation maritime, du bruit et de l’atmosphère de la ville, les couleurs, les compositions, les inspirations et la lumière changent.

TIMURTAS ONAN

Timurtas, photographe stambouliote, connu pour ses photos d’Istanbul, de Paris, de Belgrade et de Zagreb. Il partage sa passion avec ses élèves et possède à Istanbul une des rares galeries, dédiées exclusivement à la photographie. Très engagé, il est le réalisateur de plusieurs courts métrages et documentaires, qui lui ont valu de nombreux prix internationaux.

GÜLSÜN ÖYKÜ DOGAN

Artiste turque, qui revendique son féminisme et nous invite à regarder de près ses toiles. Elle défie tous les tabous des femmes, se libère dans l’encre et nous laisse entrer dans les entrailles de ses personnages.

IMAD HABBAB

Jeune artiste syrien, arrivé il y a à peine 2 ans sur Istanbul. Citadin avant tout, il nous surprend par ses toiles et la verticalité de ses œuvres, nous sommes plongés dans la ville, mais très vite les façades s’effacent et font apparaître un visage.

ADNAN JETTO

Adnan quitte la Syrie à la suite des évènements, en emportant avec lui sa famille et ses tableaux. Depuis lors, il a changé de cap, et s’oriente vers le cinéma, et la vidéo. Il nous donne l’exclusivité des quelques toiles colorées et des gravures qu’il a pu sauver.

 

ÖZLEM ACAROĞLU

Son père lui transmet le goût pour la photographie dans les années 90. À travers un jeu d‘ombres et de lumière, elle nous donne une autre vision de la Turquie.

La finalité de son art est de créer son propre monde idéal. Dans une démarche minimaliste, elle revisite le temps et la solitude de l’individu…

SUZET HAKLI

Suzet s’est plongée dans la peinture, après avoir travaillé dans la programmation informatique. Elle expose depuis 2010 en Turquie, à Paris, à Barcelone et Köln.

Dans son atelier à Yeniköy, Suzet, avec beaucoup de chaleur et d’authenticité, souhaite nous sensibiliser au respect de la nature en redonnant aux animaux une place et un habitat dans ses toiles. Hors du temps, colorées, détaillées, ses œuvres mettent en valeur les animaux qui ont été privés de leur espace naturel.

Pour toute information sur le Printemps des artistes, cliquez ici: http://istanbulaccueil.org/le-printemps-des-artistes/

Sabine Schwartzmann

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *