International

Réfugiés dans le monde : nombre record depuis la Seconde Guerre mondiale

Selon un rapport du Haut-Commissariat pour les réfugiés (HCR), le nombre de déplacés dans le monde a atteint 59 millions de personnes. Une première depuis la Seconde Guerre mondiale.

Images migrants

Les chiffres de l’année 2014 établissaient déjà ce constat, ceux de 2015 ne font donc que confirmer la tendance. Fuir la guerre, les persécutions, les conflits, autant de raisons qui poussent des millions de personnes à s’exiler. Selon Frontex, l’agence de protection des frontières européennes, près de 153 000 migrants ont été comptabilisés près des côtes de l’UE en début d’année, ce qui représente une hausse de 149 % par rapport à 2014. Les guerres civiles en Syrie et en Irak ainsi que les problèmes persistants en Afghanistan ou dans certains pays d’Afrique n’ont fait qu’augmenter le nombre de personnes voulant se réfugier en Europe.

L’Europe : principale destination des migrants

La Grèce, la Méditerranée, l’Espagne, l’Italie ou les Balkans sont les passages les plus utilisés pour venir sur le territoire européen. La crise grecque a fragilisé les frontières, en particulier dans des îles proches de la Turquie comme Lesbos, Samos, Kos et Chios, ouvrant la route des Balkans. D’après Frontex, près de 79 000 migrants ont traversé la Turquie pour ensuite rejoindre la Grèce dans les six premiers mois de 2015. Une partie d’entre eux reste ensuite en Grèce mais la plupart continue leur chemin de croix jusqu’en Macédoine, Serbie ou Hongrie. Le gouvernement hongrois a même déclaré que 81 000 migrants avaient transité par son pays. C’est d’ailleurs dans cette zone qu’une des plus grosses augmentations du flux migratoire a été enregistrée. Entre janvier et juin, plus de 50 000 migrants ont été dénombrés près de la frontière hongroise qui borde la Serbie, une hausse de 880 % par rapport à l’année dernière pour la même période. Face à cette situation, les deux pays ont décidé la construction d’une clôture sur leur frontière commune pour tenter d’arrêter le flot de réfugiés.

En ce qui concerne la Méditerranée, les chiffres donnés par le HCR sont alarmants. En effet, le nombre de réfugiés et de migrants ayant traversés cette mer pour rejoindre l’Europe, lors des six premiers mois de 2015, a atteint un record jamais égalé dans l’histoire. La principale route de l’immigration illégale vers l’Union Européenne depuis 2013, reste celle allant de l’Afrique du Nord à l’Italie et Malte. L’année dernière, 170 800 personnes sont arrivées par cette zone. Mais début mars, Frontex a prédit que cette année, ce chiffre pourrait monter à 500 000, voire 1 million de réfugiés. La plupart de ces migrants sont nord-africains, sub-sahariens, syriens et irakiens. La deuxième route qui connaît une forte affluence est l’axe Afrique du Nord-Espagne. Ceuta et Melilla, les enclaves espagnoles sur la côte marocaine, concentrent la moitié des départs de cet axe. Parmi le pourcentage des migrants essayant de traverser le détroit de Gibraltar, 45 % venait de cette zone.

Claire Villalon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *