Automobile, International

Renault s’apprête à investir 200 millions d’euros en Turquie

La nouvelle est tombée mercredi 7 septembre : Oyak-Renault a l’intention de commencer à produire la Megane en Turquie. Un projet qui nécessitera un investissement dans le pays de 200 millions d’euros.2016-09-08-19-58-56Un investissement de 200 millions d’euros en Turquie, c’est ce qu’a annoncé le directeur général de la filiale turque de Renault, Tunç Başeğmez, alors qu’il s’exprimait devant les médias au centre de production l’entreprise française à Bursa.

Cet investissement de Oyak-Renault vise à produire la nouvelle Renault Megane Sefan, la remplaçante de la Fluence. Ce nouveau modèle n’est autre que la troisième variante de la quatrième génération de la Megane, une version qui ne sera pas commercialisée en France.

Cet investissement considérable s’explique en raison de l’objectif on ne peut plus conséquent de produire 500.000 exemplaires avec une capacité annuelle que 90.000 articles. Tunç Başeğmez a précisé que la production avait déjà commencé et que l’usine de Bursa exportera 80% de celle-ci.

Selon des sources de la compagnie, l’agence Reuters a indiqué que Renault avait l’intention d’arrêter progressivement la production de voitures européennes roulant au diesel en raison de l’évaluation des coûts liés au respect des normes d’émissions de gaz qui sont de plus en plus strictes.

Les constructeurs automobiles sont désormais obligés de revoir leurs stratégies s’ils ne veulent pas être arrosés par le même scandale que celui qu’a vécu Volkswagen l’année dernière quand il a été dévoilé que Volkswagen avait triché sur ses résultats relatifs aux émissions de gaz de ses voitures diesel.

Camille Saulas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *