Economie, International, Mode, Politique, Tourisme

Rencontre entre Erdoğan et Poutine

Le 9 août le président Recep Tayyip Erdoğan a rencontré le président russe Vladimir Poutine à Saint-
Pétersbourg pour la première fois après la crise survenue entre les deux pays en novembre 2015
(des F16 turcs avaient abattu un avion de combat russe ayant violé l’espace aérien turc au niveau de la frontière turco-syrienne). A l’occasion de cette rencontre qui a duré presque deux heures, les deux leaders ont fait savoir, lors d’une conférence de presse conjointe, leur volonté de poursuivre les relations là où elles sont restées.

Déclarations du président Erdoğan

Erdoğan a noté que la ligne Ankara-Moscou allait de nouveau se combler par l’amitié et la confiance et que les relations bilatérales allaient être encore meilleures qu’avant.

« Nous venons de prendre les décisions qui vont porter à nouveau nos relations à leur niveau requis dans le domaine politique, économique, culturel et humain. Les deux parties sont extrêmement déterminé à porter ces relations au-delà de leur niveau initial» a déclaré Erdoğan lors de la conférence de presse conjointe avec son homologue russe.

« Nous allons entreprendre étape par étape les démarches nécessaires sur des sujets tels que la revitalisation du conseil de coopération de haut niveau, la reprise des vols charters, la levée des mesures limitant les échanges bilatérales y compris agricoles, la facilitation des travaux des entrepreneurs turcs en Russie et la mise en ouvre à part entière du régime sans visas » a déclaré le président turc.

Il a également précisé que la centrale nucléaire d’Akkuyu allait gagner le statut d’investissement stratégique et que les projets conjoints tels que Turkish Stream allaient gagner de l’élan. Il a annoncé la volonté des deux parties pour la création d’un fond commun d’investissement turco russe.

« Nous allons renforcer notre coopération dans le domaine de l’industrie de la défense. Nous sommes également favorables à la création d’un mécanisme tripartite Turquie-Russie-Azerbaïdjan dans le but d’aborder les questions régionales. Nous avons redéfini l’objectif de 100 milliards de dollars dans les relations économiques. Nous allons poursuivre nos contacts dans tous les domaines. Et nous pensons que les relations turco-russes sont aujourd’hui arrivé à un niveau bien meilleures qu’au passé» a fait savoir Erdoğan.

Déclarations du président Poutine

Le leader russe a souligné que la normalisation des relations entre les deux pays « est dans l’intérêt des deux peuples ».

« Nous avons effectué une rencontre constructive pour l’intégrité des relations turco-russes. Notre objectif est de revenir à la période d’avant la crise et c’est un objectif très important» a souligné Poutine.

Soulignant également la nécessité d’entreprendre des démarches politiques concrètes afin de mettre en activité les projets énergétiques actuels, Poutine a indiqué que le secteur de l’énergie représentait la plus importante des phases de la coopération commerciale.

Affirmant que les sanctions appliquées contre les entreprises turques allaient être levées étape par étape, il a déclaré que les entretiens des commissions mixtes entre les deux pays allaient continuer.

« Des progrès seront observés pour la visite des touristes russes en Turquie. La reprise des vols charters ne dépend que seulement de quelques détails techniques. Les travaux de construction des entreprises turques vont continuer. Nous allons progressivement lever les restrictions contre la Turquie. Nous allons ranimer les mécanismes de coopération. Nous avons d’abord prévue de normaliser les relations économiques. Le problème des visas sera réglé d’une façon ou d’une autre » a déclaré Poutine pour expliquer les démarches entreprises pour la normalisation des relations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *