Culture, Découverte, Economie, Tourisme

Rénover le patrimoine ancien : redonner vie à l’exceptionnelle

La vielle ville de Stratonikeia, située dans le quartier Eskihisar du district de Yatağan à Muğla, abrite de nombreux artefacts datant des périodes hellénistique, romaine, byzantine, selcuk, ottomane et républicaine.Un bâtiment achevé dans la région durant l’ère républicaine turque et inscrit sur la liste indicative de l’UNESCO sera restauré et utilisé à des fins touristiques.

La restauration de ces monuments a été initiée par la Direction générale du patrimoine culturel et des musées et s’ouvrira lorsque le travail sera terminé. Les travaux d’excavation sont encore en cours dans la ville antique, tandis que le « Bılla House » du XIXe siècle sera également restauré, explique le responsable.

En effet, le chef des fouilles de Stratonikeia, le professeur Bilal Söğüt, a déclaré que les fouilles se poursuivaient dans l’ancienne ville alors que les structures historiques étaient également en train de se ranimer. Certaines des structures sont des maisons de propriétaires fonciers, connues sous le nom de « aga houses », a déclaré Söğüt, ajoutant que la Maison Bılla était l’une d’entre elles.

M. Söğüt a expliqué que les habitants se rassemblaient dans la zone de la maison lors des cérémonies dans la ville antique. « Sur les murs du bâtiment d’assemblage situé juste à côté de la maison y sont inscrits les noms et les prix de tous les produits vendus à l’époque romaine. Il y a aussi le calendrier de Stratonikeia à l’intérieur du bâtiment. À l’arrière se trouve une maison de l’ère ottomane et la maison Bılla, qui ont été achevées à l’époque républicaine. C’est pourquoi ce site est très important pour nous, car il s’agit d’un complexe qui comprend des structures hellénistique, ottomane et républicaine », a-t-il ajouté.

Bilal Söğüt a aussi déclaré qu’ils avaient l’intention de terminer les travaux de restauration d’ici la fin de l’année. « J’espère que nous terminerons le travail. Nous restaurons les maisons et les utilisons. Les visiteurs de l’ancienne ville pourront voir comment les structures historiques ont été maintenues en vie jusqu’à aujourd’hui », a-t-il expliqué.

Dans la même optique, le directeur exprime son souhait d’intégrer la 3D en tant que nouvelle technologie plus immersive dans le but de permettre aux visiteurs de voyager dans le temps et de découvrir l’histoire de cette ville : « Nous avons redonné vie à de nombreux endroits de la ville grâce à la technologie 3D. Nous animerons également la zone de la Maison Bılla avec des dessins en 3D et des gravures. Nous les ouvrirons bientôt aux visiteurs ».

Boudali Sara

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *