Société

Restauration du Palais de la Belgique

Le consul général belge, Vantieghem Henri, a convié de nombreuses personnalités pour une soirée mettant à l’honneur la rénovation du Palais de la Belgique. 

14fd9998-6cf8-400c-93dc-b735535b01c1

La Belgique a déjà posé sa marque sur de nombreuses constructions d’Istanbul la Feshane (ancienne usine de fabrication de Fes au bord de la Corne d’Or), l’Orient Express, ou le légendaire hôtel Pera Palace construit par un industriel belge, Georges Nagelmackers.

Le Palais de Belgique, de style néoclassique, a été dessiné par l’architecte grec Patrokos Campanakis. Un édifice où des pylônes et des arabesques, en marbre blanc de style dorique et ionique, embellissent cette petite Belgique. Le mobilier et les fresques ont un style bien particulier celui du rococo, un mouvement artistique populaire au 19e siècle à Istanbul.

Retour vers le passé

Lorsque que la Belgique devient indépendante en 1830, elle entame dès lors une relation diplomatique et commerciale avec l’Empire ottoman. Lorsque le roi Léopold 1er a été couronné, des industriels belges sont alors venus lui  transmettre une demande pour démarrer des relations commerciales avec l’Empire ottoman.  C’est en 1837 que l’Empire reconnaît l’Etat belge. L’ambassadeur Kont O’Sullivan est alors expédié à Istanbul où il rencontre le sultan Mahmut II. En 1900, l’Etat Belge achète le Köşk Kebeci, un petit palais de trois étages. Il est situé sur l’avenue Siraselviler non loin de la place de Taksim.

580c6841-421e-44ab-ab55-78c66b98e1bb

L’union fait la force

En présence du maire de Beyoglu, le consul général belge, Vantieghem Henri, a adressé un discours sur la relation belgo-turque est en très bon terme. La déclaration est en français mais elle est traduit en turc pour respecter la langue officielle de la Turquie.  »  L’Empire ottoman a été le premier à déclarer l’indépendance de la Belgique. Ce bâtiment témoigne notre affection et de notre bonne relation avec la Turquie. » A travers de nombreux exemples, le consul général belge montre l’importance de cette entente diplomatique et commerciale   » Quand la République a été créée par Mustafa Kemal Atatürk, la Belgique a immédiatement soutenu ce mouvement politique » ajoute-t-il. « nous avons participé à la première centrale électrique à Istanbul, une centrale qui fait partie dorénavant de l’université de Bilgi. » Il conclut son discours sous un tonnerre d’applaudissement en souligne l’importance d’une personnalité formidable « il y a une personne qui doit être absolument remarquée, et dont l’engagement en faveur de la relation belgo-turque est essentiel pour soutenir tous ce que j’ai pu faire, c’est mon épouse ! » Sacrés Belges.

Cette relation diplomatique et commerciale ne s’estompera pas. Ce navire belge compte bien rester à quai sur Istanbul, Une fois !

D.A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *