Culture, Découverte, Société

Restaurer des ruines pour en faire un musée

Une équipe d’étudiants en architecture, conduite par Jose Manuel Garcia Torres, professeur à l’Université technique Yıldız d’Istanbul, restaure un vieux dépôt de tabac en ruine à Bergama, dans la province d’Izmir, afin d’en faire un centre culturel.

Avec l’aide d’un gastronome et enseignant italien Gabriel Castellana, des fonds ont été récoltés pour acheter le bâtiment il y a cinq ans afin de lancer le projet de centre culturel Depo Pergamon.

L’ancien dépôt de tabac situé dans le centre historique de Pergame sera restauré par une équipe internationale constituée de spécialistes, d’universitaires, d’étudiants et d’artisans afin de le transformer en un centre culturel.

Le musée aura pour but de valoriser la culture méditerranéenne. « De là, l’interconnexion des peuples et des cultures de la Méditerranée, l’originalité locale et l’échange de connaissances seront encouragés », peut-on lire sur le site internet du futur musée.

Du fait de sa localisation dans la ville de Pergame, ancien nom de Bergama et proche des côtes Égéennes, le musée est particulièrement bien placé pour être un centre culturel représentant la culture méditerranéenne. De plus, la région est, comme on peut l’imaginer, riche d’un point de vue historique. En effet, d’abord dirigées par les Perses puis par Alexandre le Grand, la ville et la région ont connu de nombreuses influences culturelles.

Victor Mottin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *