Art, Culture

Robin Williams : Hollywood perd une de ses meilleures étoiles

Robin Williams, acteur populaire du cinéma américain, a été retrouvé mort à son domicile en Californie le lundi 11 août aux alentours de 12h heure locale. A 63 ans, l’artiste laisse derrière lui trois enfants, trois mariages, et une carrière cinématographique digne d’un monstre d’Hollywood.

127135aSuicide probable pour cet homme qui inspirait la joie

C’est l’explication la plus probable du décès de l’acteur. Le corps de Robin Williams a été retrouvé sans vie à son domicile dans la journée d’hier ont annoncé les autorités de Marin County. « Suicide par asphyxie » selon eux, bien qu’il ne s’agisse encore que d’une hypothèse. Il faudra attendre l’autopsie pour avoir confirmation de la cause du décès, mais l’hypothèse risque bien d’être confirmée: son attaché de presse expliquait après l’annonce de sa mort que l’acteur souffrait “ces derniers temps d’une sévère dépression”.

Quarante ans de carrière pour marquer l’Amérique et le Monde

Robin Williams, né en 1951, est passé du comique au dramatique, les quatre décennies qu’il a voué à la scène et au cinéma lui ont permis de toucher à tout. D’abord étudiant en sciences politiques, il a finalement intégré la prestigieuse Julliard School pour y étudier l’art dramatique, avant de commencer sa carrière par des one man show. Il perce en 1974, repéré par Garry Marshall lors d’une audition pour la série Happy Days. On lui confie ensuite le rôle de Mork dans la série Mork and Mindy en 1978 pour lequel il remporte son premier Golden Globe.

Robin WilliamsIl obtient une renommée mondiale avec Good Morning Vietnam de Barry Levison pour lequel il est nominé à l’Oscar du meilleur acteur pour la première fois. Mais c’est Le Cercle des poètes disparus en 1989 qui fait de lui l’acteur qu’on connaît. On y voit un Robin Williams touchant et poignant, jouant ce professeur de lettres poète et rebelle que l’on aurait tous rêvé avoir ou rêvé être. Une performance qui lui vaut une deuxième nomination à l’Oscar du meilleur acteur : la légende est lancée. Disney s’inspire de lui pour créer le personnage tant apprécié du génie d’Aladdin, auquel il accepte finalement de prêter sa voix en 1992. Il fait sa vie, sa fougue et sa folie, et même vingt ans après, on ne se lasse pas des chansons qui rythment le dessin-animé avec la voix farfelue d’un acteur qui va décidément nous manquer.

Robin WilliamsAvec Madame Doubtfire (1993) et son succès sans bornes, l’artiste devient la coqueluche d’Hollywood. Partout on s’arrache son humour et son jeu si particulier. Williams parvient à passer d’un style à l’autre avec adresse et talent. La décennie 1990 est sienne, au point qu’il parvient finalement à décrocher la statuette tant convoitée en 1998, après une troisième nomination ratée avec Le Roi Pêcheur, pour son second rôle dans Will Hunting avec le jeune Matt Damon. Encore une fois Robin Williams brille par la profondeur de son jeu, sa folie et sa présence.

Une pluie d’hommages qui fait écho au talent de l’acteur

Obama, Spielberg, Morgan Freeman, et pléthore d’autres célébrités mondialement reconnues tous n’ont pas attendus pour exprimer leur tristesse et leur reconnaissance à cet artiste qu’ils n’oublieront jamais. Sa femme, Susan Schneider, a également diffusé un texte touchant, rendant hommage à celui qu’elle considérait comme “l’un des plus beaux êtres humains”. L’académie des Oscars, quant à elle, nous ramène en enfance, quitte à nous donner la boule au ventre:

Robin Williams

Quant à nous, on verse une dernière larme pour cet acteur qui a marqué notre enfance. Il nous aura fait poète, rendu rêveur, et donné l’espoir d’une vie meilleure. Son rire ne cessera jamais de raisonner en écho dans l’esprit de toute cette génération, née dans les années 1980-1990, qui a grandi avec un Robin Williams et qu’elle laisse tristement partir aujourd’hui. « Ô capitaine, mon capitaine ! », repose en paix…

Benjamin Delille

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *