Sport, Tennis

Roland Garros 2017 : des joueurs en nage qui nagent

Si on aime Roland Garros sous le soleil, c’est parce qu’il fait bon de s’y promener ou de bronzer lors d’un match des plus enivrants. Pourtant cela n’a pas toujours été le cas, puisque certains souvenirs du tournoi nous renvoient à des réminiscences de scènes de pluies ou d’orages terriblement violents. Cette année la chaleur est à son comble et notamment lors de cette première journée, il n’y a pas de doutes l’été est bien arrivé.

UNE AMBIANCE LOURDE MAIS NON MOINS CHALEUREUSE

Avec une température atteignant les 34 degrés au soleil, la chaleur est à son apogée à la Porte d’Auteuil. En tribunes, les éventails et les magazines ainsi que tout autre objets farfelus que le public a sous la main, battent en chœur sur le cours du Suzanne Lenglen. Tout est bon pour se rafraîchir et même les joueurs sont en nage sous leur casquette. L’ambiance est lourde dans les gradins, où l’on attend avec impatience la moindre brise qui se fait rare.

D’autres ont sorti la tenu estivale comme Bernard Tomic. Le joueur Australien avec son maillot bleu arrivant jusqu’aux genoux, laisse à penser qu’il vient de faire un plongeon dans une piscine. En raison de la chaleur ce dernier grimace, s’essuie le front, tire le maillot, bref, la chaleur l’accable et le score aussi 4-6 /0-6.

TOMIC SOUS L’EAUDe son côté, même s’il domine le match, l’autrichien Dominic Thiem est trempé lui aussi. Son maillot lui colle à la peau et essuie régulièrement le manche de sa raquette entre les points. Tomic, malgré deux sets perdus, se bat, reste bon esprit et applaudit les beaux points notamment celui du 3ème set où le public est enfin sorti de sa torpeur. Une chaleur qui le cloue à la terre battue, et l’empêche de se mouvoir à travers le terrain

6-4 / 6-0 / 6-2, l’aventure continue pour Dominic Thiem, qui voit la suite sereinement. Bernard Tomic, lui, après un match laborieux, n’en peut plus, il est en nage. Demain, il a piscine, et ça tombe bien, il a déjà le short de bain sur lui.

Daniel Latif
Photo : Jan McIntyre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *