Tennis

Roland Garros 2017 : échec et match

Lors de chaque match à Roland Garros, la pression sur le court est de plus en plus intense — que ce soit pour les joueurs ou le public. En effet, entre smatch, set et amorti, la terre battue en a vu.

FIN DE PARTIE

Tout est bon pour déstabiliser son adversaire. Du slice, à la volée en passant par le smatch, chaque set est conquis tel un gladiateur. Aujourd’hui, certains ont mis à terre leur adversaire. En effet, Rafael Nadal a complètement mis en échec Nikoloz Basilashvili 6-0 / 6-1 / 6-0.

Depuis le début du tournoi, ce dernier balade ses adversaires comme on déplace ses pions. Tel un roi sur un jeu d’échec, Nadal se positionne en véritable cavalier prêt à renverser le fou.

Si la tour Aghassi veille, le favori de la partie est tombé cet après-midi. Et pour cause, Novak Djokovic a difficilement gagné le match face à l’Argentin Diego Schwartzman. Il s’est finalement imposé en cinq manches 5-7 / 6-3 / 3-6 / 6-1 / 6-1.

LA PUISSANCE DE LA DAME

Bien heureusement, la Dame, quant à elle, a joué son rôle puisque la belle déesse Vénus s’est imposée magistralement face à Elise Mertens 6-3 / 6-1. Elle a su la tenir en échec, se qualifiant brillamment pour la suite du tournoi.
Vénus est donc devenue une pièce maîtresse de sa propre partie qu’elle mène à la baguette, révélant ainsi toute sa puissance.

Daniel Latif
Photo : Jan McIntyre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *