Sport

Roland Garros est-il maudit ?

Entre forfaits inattendus, coupures de courant, pluie diluvienne et blessures à foison : le Grand Chelem français connaît une édition laborieuse.

8896371147_821d758087_b

Un gros revers s’est abattu sur l’édition 2016 de Roland Garros. Des forfaits, des abandons, des blessures, un climat désastreux, des remboursements de billet et des polémiques : le Grand Chelem a vécu une vraie malédiction.

La météo, l’ennemi juré de Roland Garros

Cela fait seize longues années que la pluie n’a pas terrassé les cours du Grand Chelem. Lundi 1 mai, tous les matchs ont été annulés, ce qui a contraint la Fédération française de tennis à rembourser tous les spectateurs. Lorsqu’un match n’est pas joué, la réglementation donne lieu à un remboursement intégrale aux spectateurs. Si un match dure entre une heure et deux heures, les billets sont remboursés à 50% de leur prix. Le 2 mai, les spectateurs n’ont pas eu cette chance. Les intempéries se sont déversées sur les courts, mais les matchs se sont arrêtés deux heures une plus tard. Quelques minutes plus tôt, ils auraient pu être un minimum remboursés. De nombreux matchs ont été repoussés et joués sur plusieurs jours. C’est le cas des deux numéros un mondiaux, Serena Williams et Novak Djokovic.

L’hécatombe des stars

Le suisse Roger Federer a déclaré forfait pour un mal de dos. C’est la première fois qu’il ne participe pas à ce Grand Chelem. Le chouchou français Gaël Monfils a aussi stoppé l’aventure, infection virale oblige. Un autre français s’est aussi retiré de la compétition. En effet, Constant Lestienne fait l’objet d’une enquête pour avoir parié sur la finale Djokovic-Wawrinka en 2015. Il n’a donc pas été choisi pour participer à Roland Garros. L’Espagnol Rafael Nadal a interrompu son aventure. Après avoir retrouvé son meilleur niveau, une douleur au poignet l’a contraint à abandonner. Le numéro un français Jo-Wilfrid Tsonga a dû se retirer du tournoi à cause d’une douleur intense aux adducteurs.

Malgré tous ces problèmes qui ont maudit ce majestueux Grand Chelem, Roland Garros a connu son moment de gloire lors de la finale. Novak Djokovic a remporté le tournoi face à Andy Murray en quatre set. Le Serbe devient ainsi le premier depuis Rod Laver en 1969 à gagner les quatre titres du Grand Chelem en même temps.

D.A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *