Sport, Tennis

Roland Garros : il s’en est fallu de peu pour Ipek Soylu

Ipek SoyluPour la troisième journée de la quinzaine de Roland Garros, sur le cour numéro 3 s’est déroulé un match de haut niveau ou plutôt un véritable combat de titans. En effet, la joueuse turque de 20 ans Ipek Soylu a affronté la française Virginie Razzano.

Un match qui a commencé avec grande surprise et un gros suspens. Et pour cause, Ipek Soylu a surpris tout le public en dominant le jeu tout au long du premier set en se battant coûte que coûte, semant son adversaire qui essayait tant bien que mal de la rattraper. 6-4 Virginie Razzano sort de ce premier set littéralement essoufflée, les commentaires fusent dans les tribunes : « ça sent la fin de carrière pour la française ». Après ce premier set victorieux, Ipek Soylu y a cru, peut-être trop ? Et c’est là où la chute fut des plus douloureuses.

Car en se donnant au maximum dès l’ouverture du jeu, avec une force considérable et l’ambition de vouloir détrôner dès le premier tour la française, la joueuse turque s’est mis beaucoup trop de pression sur les épaules. De l’autre côté, Virginie Razzano s’est parfaitement illustrée dans le mauvais esprit. Sans doute une technique pour déstabiliser son adversaire ? Prenant, par exemple, tout son temps pour enlever son sweat et son jogging, puis de les replier précautionneusement alors que l’arbitre a annoncé 3 minutes auparavant le début du match. Alors que le public s’impatientait et que certains lançaient quelques « Allez, on y va, on se dépêche ». Ipek Soylu est restée impassible et professionnelle.

Marsel IlhanA la reprise du deuxième set, la joueuse turque n’a pas réussi à saisir les nombreuses occasions qui se sont présentées. Virginie Razzano remonte le score et rien n’y fait, Soylu peine à placer précisément ses balles, offrant la remontée pour son adversaire qui a gardé ses forces. Elle gagne ainsi le deuxième set 6-1 avant de faire un sans faute pour le troisième 6-0.

Score final : 6-4 / 1-6 / 0-6. Malgré les encouragements de ses fans elle n’a pas résisté aux coups intenses de la française. Le coup est dur pour Ipek Soylu ainsi que pour Marsel Ilhan qui s’incline face au Belge Steve Darcis 6-3 / 6-4 / 6-0.

Désormais, tous les espoirs reposent sur Çağla Büyükakçay.

Daniel Latif
Photo : Jan McIntyre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *