Art, Culture, Découverte, Société

Saadet Demir Yalçin, l’art de la vie

Saadet Demir Yalçin est une artiste internationale au parcours riche et transversal dont elle nous révèle les secrets et particularités.

Saadet Demir Yalçin, une artiste aux multiples talents 

Née en 1971 à Alaşehir, dans la province de Manisa, Saadet Demir Yalçin a toujours été attirée par l’art. Actuellement graphiste à Izmir, elle dessine des caricatures, mais produit aussi des peintures et des portraits depuis plus de 40 ans en sus de son activité de photographe, une profession qu’elle exerce depuis cinq ans. 

Véritable artiste transversale, elle s’intéresse également à la littérature et à la poésie par l’entremise de la rédaction de nouvelles, d’articles humoristiques, de satires ou encore de chroniques pour le journal allemand Welt Heimat.

Artiste internationale du fait de son perfectionnisme et de l’intérêt qu’elle porte aux beaux-arts, ses dessins, et particulièrement ses portraits, sont plébiscités aux quatre coins du globe. 

Pour Saadet Demir Yalçin, l’inspiration peut venir d’une couleur, d’un son, ou encore d’une chanson. En définitive, sa source d’inspiration n’est autre que la vie et la façon dont elle l’appréhende. Elle affirme néanmoins trouver en la nature, au travers des évènements de la vie et de l’être humain, une source de réflexion et d’inspiration pour ses œuvres bien particulières puisqu’elle traite de problèmes universels à travers des œuvres exemptes de texte afin que le message soit transmis de manière à ce que tout individu, sans aucune distinction, soit en mesure de le comprendre. 

L’artiste met également en avant le pouvoir unificateur de l’art, les sentiments tels que la douleur, la joie, le bonheur étant communs à tout être humain. 

Le développement du dessin de presse en Turquie 

Le dessin de presse est présent dans de nombreux magazines à travers le monde, notamment en vue d’illustrer des textes satiriques. Néanmoins, l’artiste regrette une certaine régression en la matière en Turquie, avec l’arrêt de la publication de nombreux magazines humoristiques, ayant cédé à l’ère du numérique et donc à la publication exclusivement sur internet.  

Elle explique que les pages amateurs de ces magazines constituent pourtant un moyen de former les artistes souhaitant évoluer dans le domaine, si ce n’est la meilleure école, comme cela a été le cas pour elle. 

Une source d’espoir et d’inspiration 

Saadet Demir Yalçin, véritable passionnée, affirme produire ses œuvres avec le même enthousiasme et le même plaisir depuis 40 ans. Ainsi, selon elle, la passion est essentielle pour réussir dans le domaine. Une passion qui doit se coupler avec un travail assidu de recherche et de production tout en se tenant informé de ce qu’elle appelle l’« agenda mondial », à savoir, l’actualité à travers le monde. 

Elle constate également que l’intérêt des jeunes pour l’art est exponentiel, ce qui donne beaucoup d’espoir en l’avenir en ce qu’il est, selon elle, porteur de belles promesses !

Achammami Dalila et Derya Kütüker

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *