Art, Culture

Suono italiano : l’institut culturel italien rêve en musique

 Du 17 février dernier au 24 mars prochain, des artistes italiens, principalement des pianistes, violonistes, violoncellistes, et harpistes, honorent de leur présence et illuminent de leur talent le Teatro della Casa d’Italia, basé dans le quartier stambouliote de Beyoğlu.

italien_2

Au sein de l’İtaliyan Kültür Merkezi (l’Institut culturel italien), et plus précisément, au Teatro della Casa d’Italia (le Théâtre de la Maison d’Italie), se tient jusqu’au mardi 24 mars prochain le spectacle Suono Italiano. Celui-ci renvoie au programme de musique italienne mis en place par l’Institut, programme correspondant à un cycle de concerts mettant en lumière de jeunes talents de musique classique. S’étalant sur cinq semaines, du 17 février dernier au 24 mars prochain, ce programme a été conçu en collaboration avec le MiBAC (le Ministère des biens et des activités culturelles et du tourisme), ainsi que le CIDIM (le Comité national italien de la musique).

italien_3Des membres de la rédaction d’Aujourd’hui de la Turquie sont allés assister, le mardi 3 mars dernier, à un des spectacles donnés au sein de l’institut, basé sur la rive européenne d’Istanbul, à 19 heures piles. Il s’agissait ce soir là d’un duo composé de la pianiste Barbara Panzarella et du violoncelliste Amedeo Cicchese. Pendant près d’une heure et demie de spectacle, ponctuée toutefois d’une pause un tant soit peu brève, les spectateurs étaient bercés des douces mélodies concoctées par les artistes italiens qu’ils étaient venus écouter, contempler, encourager mais par-dessus tout féliciter. Il faut dire aussi que les morceaux interprétés ont été choisis avec goût. Au programme : la fameuse Sonata in Re maggiore de Beethoven, suivie de la création intitulée Ildebrando Pizzetti de Tre Canti. La soirée en compagnie du duo s’est achevée en beauté avec du César Franck, précisément sa Sonata in La maggiore, reprenant les morceaux suivants : Allegretto ben moderato ; Allegro ; Recitativo fantasia ; et Allegretto poco mosso.

Le duo de choc !

Barbara Panzarella, âgée de 24 ans, s’est initiée au piano dès l’âge de 5 ans. Elle a participé à de nombreux concours de piano, obtenant de nombreux prix prestigieux. En 2008, elle est diplômée en piano, avec mention. Elle ne s’arrête pas là et décroche, en 2012, un diplôme de maîtrise en musique, au Conservatorio Santa Cecilia à Rome. Elle jouit d’une carrière artistique brillante, et s’est produite sur la scène italienne, française, suisse, autrichienne, allemande, ou encore espagnole.

Amedeo Cicchese, quant à lui, est né en 1988, et a été diplômé à l’âge de 17 ans. Après avoir obtenu un diplôme de troisième cycle à l’Accademia Nazionale di santa Cecilia, il reçoit, avec les honneurs et sous la direction de Giovanni Sollima, le Diplôme de spécialisation en violoncelle. Choisi par Ricardo Mutti en tant que premier violoncelliste de son Orchestra Cherubini, il s’est également produit en qualité de soliste dans plusieurs théâtres italiens ainsi qu’à l’étranger pour de prestigieuses institutions.

Sara Ben Lahbib

Trackbacks / Pings

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *